Pacification d'Abregado

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Ven 6 Mar - 7:58

Les quelques navettes qui amenaient les renforts du Chaos approchaient rapidement de la planète, et convergeaient toutes vers la capitale, Rae Primus, là où on leur avait dit que les contestations étaient les plus fortes. Relativement peu de Marines du Chaos avaient été envoyées ici : on supposait que c'était leur simple absence, Abregado étant gardé par de simples humains corrompus, qui donnait tant d'aisance à la population, et donc qu'il ne suffirait que d'un peu de temps de et quelques hommes pour rétablir l'ordre.

Il n'y avait donc que quatre petites navettes, trois transportant une escouade de dix Marines chacune, et la dernière abritant un groupe plus hétéroclite dont faisaient entre autres partie Saegan, Phaos Dhar et Ghensa. Leur vaisseau finit par survoler la capitale, et ils purent alors se rendre compte que la situation ne se limitait pas à quelques émeutes : la ville était déchirée par des explosions et des tirs de lasers que s'échangeaient des guerriers à couvert dans des bâtiments en ruine ou derrière des carcasses de véhicules fumantes. C'était une véritable insurrection que le Chaos allait devoir réprimer.

La navette se dirigeait vers le spatioport, encore tenu par le Chaos et, alors qu'ils n'avaient même pas encore atteris, ils entendirent la voix grave du chapelain Andreas dans leurs communicateurs :

- Vous en avez mis du temps, vous voyez ce que votre négligence a provoqué ? Grouillez-vous de sortir et de rejoindre mes hommes, c'est un vrai bordel là-dessous.

Il fut aussi bref que cela. Les Marines corrompus se déployèrent aussi rapidement qu'on le leur avait demandé et les quatre groupes se séparèrent de façon à aider à la défense en plusieurs points. Le groupe dont Phaos faisait partie s'engagea dans le seul endroit que les Marines avaient laissés, c'est-à-dire un sorte de grand boulevard où, cent mètres plus loin, des adorateurs retranchés derrière des sacs de sable faisait son possible pour tenir face à une foule aussi bien équipée qu'eux, mais largement plus nombreuse.

[Au combat, repoussez l'ennemi. Ca sera un rp encadré, mais disons qu'il garde des traces de rp libre, c'est-à-dire que vous avez toute latitude pour décrire l'affrontement, en sachant que votre adversaire est équipé comme le garde impérial moyen (pas d'équipement "hi-tech" genre épée énergétique, ni de blindés).
Je rappelle l'ordre des posts :
1 : Phaos
2 : Ghensa
3 : Saegan]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Phaos Dhar le Sam 7 Mar - 6:28

[Un petit édit pour améliorer le post et introduire une petite relation]

Le voyage vers Rae Primus c’était déroulé sans anicroches, chacun restant silencieux en observant les autres occupants de la navette : quelques marines au couleur des Word Bearers, un rapace dont les yeux montraient clairement sa soif de sang et un adorateur qui semblait légèrement différent des autres brebis égarées. Ce dernier intrigua Phaos. En effet, c’était le premier adorateur qui ne détournait pas le regard quand son unique œil vert se posait sur lui.

Phaos sourit intérieurement et l’observa avec plus d’insistance : assez trapu pour un humain, son visage évoqua tout de suite pour Phaos un rat. Mais un rat à qui on aurait arraché l’oreille gauche. Son regard passa ensuite à son équipement : vêtu de haillon et ne portant qu’une armure légère, il paraissait pitoyable. Pitoyable comme tous les adorateurs. Néanmoins, quelque chose dans son regard, dans sa façon d’être le faisait paraître différent. De plus, le fait qu’il se retrouve seul entouré uniquement de Word Bearers montrait bien son importance ; un simple humain entouré de puissant Space Marine ! Le contraste était frappant ! Phaos observa ensuite son arme. Un fusil à lunette, ainsi qu’une griffe qui devait lui servir au corps à corps. Un sniper donc.

Ensuite, Phaos regarda l’autre occupant sortant de la norme : le rapace. Au vu de sa couleur rouge sang et de son impatience, c’était bel et bien encore un Astartes dévoué à Khorne. Phaos n’aimait pas Khorne. Trop violent, pas assez protecteur et paternaliste envers ses servants. Du sang toujours du sang, Phaos n’aimait pas vraiment le sang. Du moins, pas le sang rouge et chaud. Il le préférait quand celui-ci avait pourrit. Ce sang était digne de Grand Père Nurgle ! Alors qu’il reposa son regard sur l’adorateur qui ne l’avait pas quitté de ses yeux brillants, une voix grave, autoritaire et puissante se fit retentir :

«Vous en avez mis du temps, vous voyez ce que votre négligence a provoqué ? Grouillez-vous de sortir et de rejoindre mes hommes, c'est un vrai bordel là-dessous. »

La rampe de la navette s’affaissa sous son poids, laissant apparaître les renforts. Quasiment tous semblaient assez heureux d’atterrir et de pouvoir enfin sortir et respirer l’air libre. La réponse à ce pourquoi apparue derrière eux sous la forme d’un tas de chaire sanguinolente et d’armure rouillé. Phaos émergea, suivi de son nuage de mouche qui virevoltait autour de lui. Il respira l’air de la planète pour la première fois à travers son casque à deux cornes et sembla déçut :

*Grand Père Nurgle n’aime pas ça. Grand Père Nurgle trouve cet air beaucoup trop sain. Grand Père Nurgle veut contaminer ce monde. Mais Grand Père Nurgle n’est pas bête, il sait que Itreas à besoin de ce monde et j’ai besoin d’Itreas. Grand Père Nurgle le sait et trépigne. Grand père Nurgle ne pourra contrôler ce monde totalement mais je pourrais faire mon possible pour répandre La Contagion parmi les Incroyants. Oui ! Grand Père Nurgle sera content ! Grand Père Nurgle sera généreux et m’aimeras ! Grand Père Nurgle me récompensera !*

Il fit un pas en avant, touchant le sol de l’astroport puis s’arrêta. Mettant son antique bolter en bandoulière, il prit son heaume borgne et frappé du sigle de Nurgle entre ses deux mains et entreprit de le retirer. Un horrible bruit de succion résonna dans l’astroport, dégoutant quelque peu les personnes alentours. On entendit un bruit de mastication, un bruit à vous couper l’appétit. Son visage apparut enfin : jaunâtre, la peau boursouflée, le teint maladif ainsi que les pustules parsemant son visage n’avaient absolument rien d’attrayant. Puis ses yeux apparurent, l’un d’un vert émeraude, presque chatoyant, l’autre blanc. Totalement blanc et coupé d’une large balafre verticale commençant de l’arcade et finissant sous la pommette.

La bouche de Phaos s’anima et on crut qu’il allait parler mais il se pencha soudainement en avant et cracha sur le sol. Enfin cracha, il vomit goulûment sur le sol, s’arrosant au passage d’immondices. Il se redressa, la bave aux lèvres, le corps parcourus de spasmes hideux. Il souriait. Il souriait à travers ses dents cassées, tordues, jaunies et déformée. Il souriait en pensant à la perspective du carnage à venir, à la perspective de servir Nurgle et de convertir les masses à la gloire du Chaos !

Il saisit son heaume et le replaça à sa place. Il fit un nouveau pas en avant, en direction des combats proches. Il remarqua que toutes les personnes proches de lui s’étaient prudemment écartées. Un rictus parcourut son visage : il savait qu’il n’avait pas besoin de ces autres pantins pour servir Nurgle. Dans un dernier spasme, il toussa grassement pour dégager les relents et de la salive épaisse qui lui obstruaient la gorge. Enfin il parla de sa voix enjouée, celle d’un enfant qui propose à ses amis d’aller jouer. Ce ton enjoué se mélangeant avec un timbre rocailleux, dur mais néanmoins se voulait tendre :

« Au combat… »


Dernière édition par Phaos Dhar le Dim 8 Mar - 1:13, édité 7 fois
avatar
Phaos Dhar

Faction : Chaos
Fonction : Marine de la Peste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Ghensa le Sam 7 Mar - 7:30

La rampe de la navette 4 s'abaissa. Déjà, pensa Ghensa. Le voyage lui avait semblé court, tellement content de l'arrivée des Space marines du Chaos et impatient de la bataille à venir. Les Space marines du Chaos, les guerriers des dieux. Ils étaient pour lui l'incarnation parfaite du guerrier du Chaos : Braves, fiers, disciplinés et redoutablement efficaces dans le domaine de la guerre. Ils le regardaient avec mépris comme les autres adorateurs, mais Ghensa ne détournait pas le regard devant les guerriers divins. Il admira pendant tout le voyage un marine de Nurgle nommé Phaos. Ghensa préférait en effet Nurgle aux autres dieux car c'est grâce à lui qu'il survécut à une blessure normalement mortelle au thorax.

Il fut sortit de ses pensées par les acclamations de ses voisins occupés à sortir de la navette. L'adorateur sortit et huma l'air alors qu'il foulait pour la première fois le sol d'un autre monde. Celui-ci il n'avait rien en commun avec Ziost, l'herbe était verte mais claire et aucune forêt à l'horizon. L'atmosphère n'était pas étouffante comme dans la jungle hostile de son monde natal.

Des guerriers parlaient autour de lui, puis se turent. Ghensa se vit alors Phaos se frayer un passage à travers ses nouveaux alliés puis il retira son casque dans un bruit de succion écoeurant. C'était la première fois que Ghensa put observer le visage d'un Space marines mais par les dieux quel visage! Il en eut le souffle coupé. Le visage du marine était jaunâtre, sur sa peau au teint malade se dressaient quelques pustules luisantes. Son oeil droit sale et infecté regardaitdroit devant lui. Une énorme balafre traversait verticalement sa joue en passant sur son autre oeil et elle donnait l'air de n'avoir jamais cicatrisé. A chaque fois que se dessianit sur le visage du marine une expression particulière, on pouvait entrevoir la chair sombre et le pus qui s'en écoulait. Son sourire laissait apparaître ses dents jaunes et cassées. Tout à coup, il fut prit de spasmes et vomit par terre. De la bile aspergea quelques adorateurs qui couinèrent, mais Phaos ne semblait pas s'en soucier.

Avec admiration pour le guerrier de Nurgle, Ghensa resserra son étreinte sur son fusil alors que le marine faisait de même avec son bolter

Enfin, il trouvait un sens dans sa vie, il apporterait la victoire aux dieux.

Alors que Ghensa souriait, Phaos gargouilla : "Au combat..."
avatar
Ghensa

Faction : Chaos
Fonction : Modérateur Chaos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Lun 9 Mar - 7:55

[Je rappelle aux justes aux deux nouveaux-venus qu'ils peuvent poster dès que saegan l'aura fait (ou que son délai sera épuisé). Lisez le post introducteur et suivez les instructions.
Autre note, j'ai pas du bien me faire comprendre : en fait vous étiez censé commencer la bataille, engager l'ennemi, pas juste reprendre de votre point de vue l'arrivée sur la planète (même si c'était bien de le faire). Pour Phaos et Ghensa, c'est pas grave, mais les trois autres, commencez le combat - le finissez pas par contre.
Ordre en plus :
4 : Felstrid
5 : Zargor]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lakius Felstrid le Sam 14 Mar - 4:42

[bon eh bien , le délai d'une semaine étant épuisé je continue...]

Dans un nuages de fumée, la rampe d'accès de la navette 5 s'abaissait. L'escouade de Ryrk en sortit, sécurisant rapidement la zone. Derrière son sergent, Lakius suivait, son lance-plasma visant rapidement les environs. Très vite, le Word Bearers repéra comme ses frères l'ennemis, et s'intéressa également aux environs, afin d'élaborer une tactique de débarquement en zone contestée.

*Une perte de temps, voila tout ce qu'apporte cette pacification*

Il avait entendu les quelques rapports des acivités impériales sur Ziost II, et cette révolte leur sacrifiait un temps précieux qui aurait pu être utilisé pour empêcher l'ennemi de progresser sur le sol de la planète voisine. Mais ils avaient une tâche ici, et ils matraient cette révolte.

Il n'y avait relativement peu de space marines. Son escouade était certes au complet, même c'était également la seule : cinq ou six renégats se dressaient en plus parmis la foule d'adorateurs, dont un guerrier que Lakius remarqua être un adorateur de Nurgle, le dieu de la peste. Quelques secondes plus tard, ce space marines gargouilla "Au combat...", déclenchant la meute des adorateurs qui s'élançaient vers l'ennemi, retranché dans des barricades improvisée le long du grand boulevard. Une seconde avenue partait en parallèle du boulevard principal, et c'est par cette route que l'escouade de Ryrk progressa. Les insurgés étaient pour la plupart en tenue jaune, blouse provenante des différentes usines ou manufactorum que le Chaos avait laissé intact. S'élançant contre l'ennemi, Lakius incinera deux émeutiers par son lance-plasma. Son escouade se débarrassa du reste du petit groupe qui s'était abrité derrière les premières barricades de cette avenue. Entendant le concert des cris et des tirs, Felstrid se doutait que les groupes des navettes 2, 3 et 4 progressaient à la même allure. Ils pouvaient ainsi être sûr que leur flanc gauche était protégé.

De nouveaux rebelles arrivaient en renforts, mais les bolters de ses alliés eurent tôt fait de les anihiler. Non vraiment, c'était une perte de temps...
"Felstrid, à mes côtés , maintenant !"
La voix de son sergent couvrit la bruit des combats. Se levant de son couvert, Lakius traversa l'avenue pour se rendre au couvert qu'utilisait Ryrk. Quelques munitions solides rudimentaires et un laser vinrent percuter son armure, sans causer de réels dégats. Fixant l'ennemi au travers de la vitre d'une carcasse de speeder, datant peut être de la première invasion, le sergent fit rapidement :
_ Aucune tactique particulière ?
_ Non, ces lamentables mutins ne connaissent rien à la guerre. Toutes les approches sont bonnes à utiliser, analysa Lakius.
Le sergent hocha la tête, perdu dans ses pensées. Lakius examina la cellule de son lance-plasma : à 96% pleine. Remarquant le nombres de cadavres au sol, il fut rassuré de ne repérer aucun space marines. Il ne leur fallait pas perdre trop d'hommes dans cette mission...
*Mais avant la fin de la journée, tu seras mort Ryrk,*
Pensait Lakius, avant de se relever et recommencer à faire feu.


Dernière édition par Lakius Felstrid le Dim 15 Mar - 22:50, édité 1 fois
avatar
Lakius Felstrid

Faction : Chaos / Mj
Fonction : Héritier Word Bearers / Mj Garde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  zargor le Sam 14 Mar - 10:20

Arriver au sol Zargor fut soulagé : il détestait les voyages spatiaux, il préférait l’action où il pouvait propager la mort au nom de Khorne.
La place où il se trouvait était jonchée de débris ainsi que quelques gardes corrompus avaient peine à tenir les rebelles en respect.
Apres plusieurs secondes d’observation Zargor compris qu’il n’y avait aucune menace apparente sur cette planète mais qu’il y avait beaucoup de crâne à offrir à Khorne.
Zargor observa un de ces fous adorateurs d’un couard de dieu nommé Nurgle ainsi qu’une escouade de Word Bearers armée d’armes a distance :

*Tous des couard* pensa Zargor.

Apres toutes ces observations Zargor courut vers les positions rebelles. Sautant au dessus des débris, le berserk se rapprochait de la position ennemie.
Arrivé devant le couvert adverse, Zargor sauta au dessus et envoya sa première hache dans la tête du rebelle le plus proche tandis que son autre hache traversa le torse de deux autres rebelles se trouvant près du berserk.
Un rebelle tenta sa chance et tira a bout pourtant sur le torse de Zargor Le coup ricocha sur son armure et partit se perdre dans les décombres.
Le berserk se retourna vers son attaquant et se mis à rire d’un rire dément l’homme retenta sa chance et hurla tout en courant vers son adversaire.
Zargor esquiva tout en rigolant puis il enfonça sa hache dans le crane du jeune téméraire.
Apres s’être amuser avec le reste des rebelles Zargor courra vers un couvert pour échapper a un tir de suppression.


(voila premier rp aller commenter !!)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Dim 15 Mar - 7:44

[A partir de maintenant, le tour de Saegan est automatiquement sauté jusqu'à ce qu'il se manifeste par un post HRP sur ce topic.]

L'arrivée des renforts avait eu l'effet, sans surprise, l'effet désiré par le chapelain : le moral des adorateurs était considérablement renforcé par la vue des guerriers surpuissants qui venait de les rejoindre, et celui des insurgés avait chuté tandis qu'ils réalisaient que leurs chances de succès venaient de diminuer considérablement. Le groupe de rebelles retranchés fut pris au dépourvu par la charge enragée du Berserk et ceux qui voulaient lui échapper en quittant leur couvert périrent sous des tirs de bolter et de lance-plasma. Les ennemis abandonnèrent leurs positions et coururent aussi vite que possible dans ce qui ressemblait plus à fuite généralisée qu'à un repli tactique. Peu d'entre eux purent échapper aux tirs des forces du Chaos.

Juste après le repli ennemi, un transport rhino arriva rapidement au milieu des rangs des adorateurs, toujours en train de crier de joie suite à cette légère victoire. Le chapelain Andreas sortit le premier du transport, suivi par une escouade de Marines du Chaos qui devait faire partie du groupe de renforts. Le chapelain portait une épée tronçonneuse dans une main, et une épée énergétique dans l'autre, et son armure avait été finement ouvragée de façon à refléter les marques de chacun des Dieux du Chaos, montrant ainsi son adoration pour le Chaos Universel. Il ne portait pas de casque et sa tête était recouverte de tant de tatouages et de cicatrices rituels qu'on avait du mal à apercevoir sa peau. Il hurla aux adorateurs, qui s'étaient tous agenouillés par respect :

- Les Dieux ont envoyés leurs plus féroces guerriers pour se déchainer sur les hérétiques de ce monde, car ils sont furieux. Furieux que vous n'ayez pas pu les servir comme il se doit. Ils ont honte de vous, et c'est pour compenser votre faiblesse que les Space Marines sont là. Faites en vos modèles : redoublez de courage et de force pour regagner la confiance des Dieux, montrez-leur que cet échec lamentable ne se reproduira plus. C'est ainsi qu'ils vous remarqueront et vous offriront un peu de leur puissance. Alors maintenant chargez et anéantissez l'ennemi !

Aussitôt l'escouade de Marines du Chaos se mit à courir vers la direction qu'avaient empruntés les insurgés pour se replier et, en entonnant un chant de guerre, une masse d'adorateurs les suivit. Andreas fit signe au groupe de la navette 4 de le rejoindre. Il les balaya du regard, et afficha une expression de mépris lorsque ses yeux se posèrent sur Ghensa :

- Qu'est-ce qu'un petit ver de terre comme toi fait au milieu de Word Bearers ?
- Il s'est dit particulièrement motivé, fit un Marine.
- J'espère que tu es capable de suivre le groupe, car il est hors de question que tu le ralentisse, répondit Andreas avant de reporter son attention sur l'ensemble de ses interlocuteurs :
Je n'ai pas l'intention de perdre mon temps avec ces rebelles, on va tout de suite s'attaquer à leur chef. Des espions m'ont affirmé qu'il se terrait dans une ancienne base militaire de l'UHL, ce lâche n'osant même pas mener ses troupes en personne. Cette carte vous conduira à lui, affirma-t-il en la tendant au guerrier qui avait parlé juste avant.

Puis le chapelain retourna dans son rhino, sachant qu'il n'avait pas besoin de préciser le but exact de cette mission. Le groupe se mit alors en marche vers l'objectif.

[Dirigez-vous vers la zone indiqué, mais arrêtez-vous au moment où vous apercevez quelque chose qui y ressemble de loin - je m'occuperais de la description. Vous avez juste un trajet à faire, trajet sur lequel vous ne rencontrerez que de petits groupes d'ennemis qui fuiront dès qu'ils vous verront ou, pour les plus courageux d'entre eux, résisteront quatre à cinq secondes avant de partir.
Profitez de ce moment pour parler un peu de votre perso, donner vos impressions sur les évènements de ce monde et la mission, discuter... Même pour des guerriers du chaos, il n'y a que le combat dans la vie ^^]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Phaos Dhar le Ven 20 Mar - 4:22

Des Space Marines dépassèrent rapidement Phaos et s’élancèrent en direction des combats proches. Certains évoluèrent rapidement à travers les décombres, tuant avec désinvoltures quelques éléments avancés ennemis. Tandis que Phaos arrivait machinalement aux barricades tenus par les adorateurs, il observa un groupe de Marines qui semblait formé une escouade : avance tactique, tirs de suppression, feux croisés, couverture mutuelle… Des vétérans aguerris. Phaos ne supportait pas être dans un groupe trop important : il tenait beaucoup trop à son indépendance. A une époque révolue, il était fier de servir sous les ordres de ses supérieurs. Mais maintenant, son seul maître est Nurgle et ne rendait de comptes qu’à lui seul. A un moment, celui qui devait être l’aspirant du groupe beugla :

« Felstrid, à mes côtés, maintenant ! »

L’intéressé dû traversé un véritable champ d’exécution pour parvenir jusqu’au sous-officier. A croire que ce dernier l’avait fait exprès. Après un court échange verbal entre les deux surhommes, ils repartirent à l’abattage. Dans le même temps, des adorateurs remotivés par l’arrivé inopinée des Word Bearers chargèrent avec un guerrier de Khorne à travers l’avenue pour engager l’ennemi. Seul le Marine parvient à engager le combat, les adorateurs s’étant faits décimés par les tirs désespérés des hommes. L’adepte de Khorne trancha, décapita et tailla à travers les membres des infortunés humains. Il semblait hilare quand il massacrait ses victimes. Ce fut un carnage total.
Pour Phaos, toutes ces tactiques, tous ces subterfuges, toute cette colère insensée au massacre ne menait strictement à rien. Plongé de ses réflexions en plein combat, il aperçut néanmoins le Khornien arracher une nouvelle tête, l’écume aux lèvres tandis qu’un voile de violence et de fureur apparaissait dans son regard rendu fou par le sang. Phaos le fixa d’un air désolé :

*Complètement abrutis... Jamais Grand Père Nurgle ne me laissera devenir cette chose, cet animal. Grand Père Nurgle m’aime et me protège ! Ils sont tous aveugles. Aveugles à la vérité du Seigneur des Mouches. Tous… sauf peut-être un…*


Son œil unique se posa sur le sniper qui ajustait sa première cible. Phaos hocha la tête dans sa direction et commença lui aussi à prendre part au combat.
Ignorant superbement les tirs de lasers qui fusèrent de part et d’autres du boulevard en ruine, il enclencha un chargeur dans son imposant bolter dégoulinant de pus et mit au travail. Proprement. Quelques adorateurs sensés jugèrent préférable, voir vitale de s’écarter prudemment du guerrier de Nurgle et de ses mouches. Une malchanceux, victime de sa couardise, s’écroula sans un cri ; un amalgame d’os et de chairs saignantes avait en effet remplacé sa tête.
Faisant fi de toute logique, de toute prudence, Phaos avança. Il avança droit devant lui. Un pas après l’autre. Ne prêtant guère d’attention aux bruits et aux morts l’entourant, il leva progressivement son bolter. Quand celui-ci arriva à la verticale, il entama sa litanie de mort. La joie et l’enthousiasme de Phaos alla s’écraser sur le torse d’un premier insurgé sous la forme d’un bolt ardent. Un cratère fumant se forma immédiatement après l’impact. Un autre fusa et rencontra un bras. Un hurlement de douleur jaillit. Il prit fin après une seconde pression sur la gâchette. Enfin, ne rafale de bolts envoya au tapis des adversaires qui s’étaient mis en tête de le stopper.

Les adorateurs redoublèrent d’efforts à la vue des Guerriers des Dieux alors qu’un profond sentiment de panique fondit sur les insurgés. Une grenade rebondit à côté de Phaos : un petit cinq apparut sur l’écran digital de la grenade. Phaos, amusé, tira du pied pour la renvoyez à son agresseur. Celui-ci plongea pour sortir de son abris et ne fut sauvé que grâce à ses reflexes. Toujours au sol, ébahis de s’en être sortit, il ne cessa de fixé le mur où il se trouvait quelques instants auparavant que lorsqu’il vit que Phaos se tenait devant lui. Un liquide chaud et âcre apparut à son entrejambe lorsque Phaos le toisa de toute sa masse purulente. Il se retient de vomir lorsqu’une énorme main le saisit et le souleva. Phaos amena son visage proche du sien pour l’étudier : l’effroi dominait largement dans ses expressions. On pouvait néanmoins deviner son visage noble et élancé. Un visage qui n’était pas marqué par le labeur du travail. Son nez aquilin complétait le tableau avec ses sourcils fins et ses yeux en amandes. Il tenta de rester fier mais ne put s’empêché de trembler lorsque la voix rêche de Phaos lui susurra à l’oreille :

« Tu a du courage… Mais cela ne suffit pas. »

Ses derniers mots se perdirent dans un soupir. Soudain il l’attrapa par la tête et se mit face aux insurgés, sa proie solidement tenue. Des tirs de lasers arrivèrent toujours dans sa direction. L’un d’eux frappa de plein fouet la cuisse du pauvre humain qui ne put se retenir d’exprimer toute sa douleur dans une cacophonie insupportable. Le déchaînement de haine de Phaos couvrit la voix du blessé et même quasiment de tout le champ de bataille sans aucuns problèmes :

« Osez mettre en doute notre parole ! »

Ceci dit, il broya de la main le crâne de l’homme qu’il tenait en l’air devant tous les insurgés. Un nouveau sentiment d’effroi et d’impuissance jaillit dans leurs yeux, puis ordre fusa dans la masse impérialiste :

« Retraite ! Fuyez ! Fuyez et sauvez vos vies ! »

La retraite se transforma vite en champ de tir d’entraînement sur cibles mobiles : les fuyards étaient pour la plupart éliminés après plusieurs mètres de course effrénée.

Alors que les adorateurs criaient leur joie de la victoire, un rhino baroque émergea des brumes. Un étrange personnage accompagné par d’autres Word Bearers sortit du transport. Son armure ouvragée était couverte des quatre runes majeures du Chaos. Phaos frémit en voyant apparaître le signe de Nurgle sur lui. Sa peau était entièrement recouverte de cicatrices et de tatouages, au point qu’on ne pouvait réellement deviner son véritable visage. Phaos, qui était toujours un peu en avant de la ligne de front des adorateurs, réussit à entendre des bribes des paroles de l’Apôtre. Il invectivait les adorateurs sur leur bassesse d’esprit et leur manque de combativité. Après sa dernière phrase, les adorateurs, suivis par les Word Bearers arrivés avec l’Apôtre, se relevèrent tous et chargèrent dans la direction qu’avaient pris les rares survivants insurgés.

Suite à cela, l’Apôtre ordonna que les membres de la navette 4 se rassemblent. Il fit machine arrière presque à contrecœur à s’approcha de l’Apôtre. Il n’écoutait presque pas se que disait l’Apôtre, alors que tous les autres Word Bearers l’écoutait avec attention. D’après ce qu’il avait compris, la mission n’annonçait simple : avancer à travers le no man’s land et trouver le chef rebelle. Aucuns soucis à cela puisque qu’il était un Space Marine, dévoué à Nurgle qui plus est !

Après un rapide regard sur la carte que les autres analysaient avec attention, il partit dans la direction indiqué par la carte, seul. Ses pas étaient comme toujours lourds et pesants. Alors qu’il arrivait à un amas de débris, il se retourna il fit signe au sniper, qui hésitait à la conduite à prendre, de le suivre. Après un dernier regard vers les autres Marines, il se décida et trottina vers Phaos. Certains autres Marines les regardèrent avec suspicion. Phaos les ignora et reprit sa marche à travers les débris jonchant la ville, sans prononcer aucunes paroles. C’était fou comment quelques affrontements pouvaient mutilée une ville : des feux localisés avec pris dans beaucoup de véhicules tandis que plusieurs bâtiments commençait à souffrir des affrontements féroces entre l’UHL et les forces Chaotiques. Les Marines que Phaos et Ghensa avait laissés derrière lui commencèrent à avancer eux aussi dans la direction de la cible. Ceux-ci les rattrapèrent prestement et s’écartèrent prudemment du nuage de mouche virevoltant autour de Phaos. Ghensa continuait à le suivre en tentant de paraître aussi digne et avide de combat, impressionné d’avoir le privilège de suivre ce groupe de combattant. Après plusieurs minutes d’un lourd silence percé uniquement par quelques tirs alentours et le bruit des flammes léchant les carcasses :

« Foutue planète, qu’est-ce qu’ils avaient besoin de se rebeller, ces imbéciles d’humains ! Obligé de se coltiner des abrutis dans leur genre pour abattre le bétail, éructa Phaos en désignant du menton les autres Marines. Tue ! Mutile ! Brûle ! Voila leurs uniques mots. Il ne comprenne rien et ne recherche que le pouvoir matériel. Ah, que leur quête est vaine. Les Dieux les doubleront et s’abreuveront de leurs âmes, voir de leurs crânes pour certains… Tous des imbéciles, vraiment. Aveugle à la véritable Lumière de Nurgle ! Ah Grand Père, je ne sais pourquoi tu voulais un de tes servants ici. Ne t’aurais-je pas été plus utiles entouré de mes Frères, écumant la galaxie en ton nom ? Mais je suis ici, par ta volonté alors je dois accepter mon destin et t‘obéir de tout mon être. »
Sa colère retomba aussitôt et il se tourna enfin vers l’adorateur, qui s’arrêta net.
« Quand à toi, humain, Nurgle ne m’a pas mit avec toi pour rien. Mais j’espère que tu sache prier Nurgle et que tu veuille vivre longtemps, car sinon Nurgle t’accueillera en lui plus vite que tu ne le crois. Ou alors tu deviendras comme tout les autres adorateurs : sans cervelles et sans espoir de survivre pour servir Grand Père. Tu comprendras peut être bientôt que Grand Père n’est pas simplement que le Dieu corrupteur : est beaucoup plus… subtile que cela. Mais seulement si tu en vaux la peine. Suis-moi, maintenant ! »

Phaos suivis ensuite les autres Marines qui les avaient distancés durant ce petit moment et resta volontairement à la traîne, pour ne pas se mêler à eux. Soudain, des tirs de lasers émergèrent d’un bâtiment en face d’eux. Habitués aux échauffourés, les Space Marines ripostèrent immédiatement et noyèrent le bâtiment sous les bolts. Les tirs adverses s’éteignirent immédiatement et l’on perçut des ombres s’enfuir. Un Word Bearers lança :

« Le Qg est dans cette direction ! Il faut les poursuivre ! »

Tous approuvèrent et Phaos leur emboita le pas.
avatar
Phaos Dhar

Faction : Chaos
Fonction : Marine de la Peste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Ghensa le Ven 20 Mar - 7:49

Ghensa se lança à l'attaque dans la rue, accompagné de ses (pathétiques) camarades et des guerriers des dieux. Il fut rapidement impressionné par la qualité de leurs tactiques et par la facilité déconcertante dont ils faisaient preuve pour téliminer les insurgés. C'était un massacre. Mais celui qui attirait le plus l'attention au milieu de ce carnage était l'énorme personnage en armure rouge, qui tranchait et décapitait tout le monde autour de lui. Le "berzerk", comme le nommaient les autre marines du Chaos. "Space marines". Ghensa n'en avait jamais entendu parlé, mais il voyait bien que c'était les meilleurs serviteurs des dieux noirs, et le fait qu'ils fussent aujourd'hui devant ses yeux était pour lui une reconnaissance de leur part.

Alors que le marine de Nurgle avançait sans prêter attention aux tirs de laser qui venaient former des cratêres fumants dans son armure, Ghensa courut vers un pan de mur effondré pour se mettre à l'abri des tirs. Il pensa quelques secondes à la puissance que lui conférerait une armure pareille. Honteux, il secoua la tête : il se savait capable de faire aussi bien que les guerriers suprêmes. Ghensa contourna le mur et tira sur un soldat à découvert. La balle crochetée lui traversa la poitrine avec une petite gerbe de sang. Puis, voyant un marine en armure pourpre attirer les tirs en traversant la rue, l'adorateur profita de la diversion pour se jeter à plat ventre dans un trou sur la route. Près de lui Phas soulevait avec sa main un pathétique soldat, tous les ennemis étaient effrayés et n'avaient d'yeux que pour lui. Ayant eu ce qu'il voulait, Ghensa sortit du trou le fusil dans la main gauche, le couteau dans la main droite, et il courut vers le couvert ennemi le plus proche. Il bondit par dessus la barricade improvisée et trancha par surprise la gorge d'un soldat tout en se réceptionnant. Son camarade se tourna mais il tomba aussitôt, la griffe d'insecte géant de Ghensa profondément plantée dans le thorax. Ce dernier se baissa, s'attendant à des tirs de représailles, mais il n'en était rien. En effet, ces couards étaient terrorisés devant la colère de Phaos. Un meneur cria alors : « Retraite ! Fuyez ! Fuyez et sauvez vos vies ! »

Ghensa avança vers lui alors que les insurgés fuyaient, fauchés par des tirs de bolter et de lance-plasma. L'homme qui avait annoncé la retraite tomba lourdement par terre quand Ghensa le percuta dans sa course. Alors qu'il levait son pistolet vers la tête de Ghensa ce dernier lui planta sa dague incurvée dans le biceps. Il le planta tellement fort qu'il entendit le râclement de la pierre sous la pointe. Le meneur hurla de douleur et blêmit. Ghensa prit son fusil à deux mains, et sans pitié pour le lâche, il abattit plusieurs fois la crosse de son arme de toutes ses forces sur le visage du blessé, et continua alors même qu'il avait rendu son dernier soupir.

Le combat semblait alors définitivement terminé et Ghensa aperçut un char léger arriver près de ses alliés. Un surhomme vêtu d'une somptueuse armure noire et la peau recouverte de tatouages impies dont Ghensa reconnaissait certains des symboles discuta avec les autres guerriers divins. Peu intéressé par leur discussion, il fouilla les cadavres des soldats mais ne trouva rien d'utile à part deux grenades, les insurgés n'étant pas très bien équipés.

Quelques tirs fusèrent des bâtiments en face d'eux mais ils se turent brutalement quand les guerriers pourpres firent parler leurs bolter. C'est alors que Phaos lui fit signe de le suivre. Lui, un humain? Suivre un favori de Nurgle? Les yeux brillants d'excitation, il courut rejoindre le marine de la Peste, et le suivit à travers les décombres de la ville en ruines.


Dernière édition par Ghensa le Jeu 9 Avr - 6:51, édité 1 fois
avatar
Ghensa

Faction : Chaos
Fonction : Modérateur Chaos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lakius Felstrid le Sam 21 Mar - 7:17

Après la rapide entrevue avec son sergent, Lakius et son escouade achevèrent les dernières poches de résistance des environs. Le Word Bearer put distinguer dans le boulevard voisin la sombre forme d'un space marine louant le Grand-père Nurgle se mettre volontairement à découvert et progresser vers l'ennemi. C'était, au sens de Lakius, stupide. La puissance des Dieux Noirs était un moyen, non pas une fin, tout comme l'adoration d'un seul dieu était une erreur. Seule la puissance du Chaos tout entière pouvait mener l'humanité à la gloire et à la domination de cette galaxie.

Reportant son attention sur le champ de bataille, une silhouette fine et trapue attira quelques instants son attention. C'était l'un de ces pathétiques humains, liés à la cause du Chaos, mais celui-ci courait vers une mort certaine en fonçant tête baissée vers les barricades ennemies. Cependant, à la grande surprise du tacticien, l'être abhorrant une tête semblable à celle d'un rat s'occupa des ennemis au corps à corps, et finit par prendre cette barricade. *Amusant*, pensait Lakius. Son attention fut happée par l'arrivé d'un transport Rhino.

"L'apôtre Andreas.." fit le commandant de son unité.
Andreas était l'un des bras droits direct d'Itreas. L'affectation à cette mission de la part du chef de leur expédition sonnait comme un châtiment aux yeux du chapelin, et alors que ce dernier entamait un petit discours aux adorateurs, une nuance d'impatience naissait déjà dans sa voix. En réalité, Lakius connaissait très mal Andreas. C'était finalement l'une des premières fois qu'il le voyait, dans son armure aux reflets des quatre dieux. Les nombreux tatouages et scarifications de rituels avaient défigurés son visage au point que ses yeux en devenaient invisibles. Le discours n'était pas des plus original, mais il rendait gloire aux dieux et encourageait les adorateurs, tout en les prévenants de la lâcheté. Finalement, leur objectif était le chef de cette rébellion, et une petite marche dans le no man's land s'imposait.

Le trajet dura quelques heures, et Lakius en profita pour réciter les prières à la gloire du Chaos Universel. Il remarqua que le marine de la peste se tenait à l'écart, et le soupçonna de s'y tenir volontairement. Qu'importe, les égarés qui portaient un culte fanatique à un seul dieu ne l'intéressait pas. Le berzerk de Khorne semblait contenir des spasmes au fond de lui, tremblant de temps à autre. Ne pas tenter d'encager la conversation avec lui était plus une question de survie. Mais le renégat qui les suivait attira son attention. Comment un être aussi chétif pouvait donc espérer égaler des Space marines renforcés par le Chaos ? Engageant le conversation, malgré les regards de mérpis de la part des space marines de son escouade, le Word Bearer connu l'histoire de "Ghensa", comme l'adorateur se présentait. Cependant, à part son nom, Lakius ne révéla rien sur lui. De cette discussion, il appris également le nom de "Phaos Dhar", et, à la grande surprise de tous, le berzerk se joignit même à la conversation ! Tout ce que le tacticien put en tirer fut son nom; "Zargor", et l'intime conviction qu'il ne pourrait jamais rien en tirer sur le terrain dans le domaine stratégique. Alors qu'un moment de silence régnait au sein de la discussion, un tir de laser siffla près de l'oreille de Ghensa. Se mettant à couvert, les forces du Chaos ripostèrent avec fureur et déjà les attaquants battaient en retraite. Lakius déglutit en apercevant la carte que leur avait confiée Andreas brûlée par un tir de laser, mais ses yeux s'illuminèrent soudainement.

"Le Qg est dans cette direction ! Il faut les poursuivre !", cria-t-il aux space marines qui s'élançaient vers l'ennemi.
Tous approuvèrent, et le quartier général apparu quelques minutes plus tard.
avatar
Lakius Felstrid

Faction : Chaos / Mj
Fonction : Héritier Word Bearers / Mj Garde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  zargor le Sam 28 Mar - 11:07

Apres un certain temps Zargor n’entendit plus le bruit du combat mais celui de la retraite il sortit de son couvert et couru vers les fuyards en poussant des jurons à tous va. Le berserk rattrapa un des rebelles et lui enfonça sa hache dans son dos tout en criant


-DU SANG POUR LE DIEU DU SANG !



Plusieurs minutes s’écoulèrent avant que Zargor n’arrête de frapper la bouilli sanguinolent qui se trouvait à la place de la tête de son adversaire. A se moment le berserk se retourna vers la place central ou se trouvais un rhino. Près de ce véhicule se trouvais le chapelain Andreas qui exposait sont plan aux autres marines Zargor ne s’approcha pas car il estimait qu’il n’avait pas sa place à coté de ses couards.

Apres un cour instant l’homme qui était sorti du rhino reparti tandis que le groupe qui s’étais entretenu avec le chapelain partie en direction des ruines. Zargor savais qu’il devait les suivre Khorne le voulais car un groupe comme celui-ci le sang allais verser et les crane rouler Pour son Dieu sanguinaire. Apres quelque minute de marche Le berserk observa le groupe, ils étaient composés d’un groupe de marines voué au chaos universel ainsi qu’un marine de Nurgle qui était suivi par un Adorateur que Zargor regarda avec mépris. Pendant le chemin l’adorateur nommé Gensha raconta son histoire tandis que les autres membres du groupe dirent leur nom mais ne racontèrent pas leur vie…Heureusement se dit le Berserk encore une de ses discutions sans sens et sans aucune utilité il aurait sauté sur l’homme le plus proche de lui et l’aurais éventré. Un vétéran nommé Lakius lui demanda son nom Zargor lui répondit mais le marine compris que pour sa sécurité il devrait laisser le Berserk tranquille. Des lasers virent ricocher sur le torse de Zargor l’adorateur parti se mètre à couvert tandis que les marines couvèrent le bâtiment de bolt. Apres le copieuse arrosement qu’avais subit les rebelles ils n’avaient d’autre choix que fuir ou mourir.


<Le Qg est dans cette direction ! Il faut les poursuivre !",> cria un space marine âpres cette annonce une haine sans fin Vien envahir Zargor qui courut en direction de l’ennemi


(j'ai l'imprétion que c'est nul.....^^mais ca l'est Oo)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Dim 29 Mar - 5:01

Les forces du Chaos progressèrent rapidement et avec aisance dans la ville, supprimant sans difficulté les rares poches de résistance qu'ils rencontraient. C'est ainsi qu'ils finirent par apercevoir ce qui ne pouvait qu'être la base militaire mentionnée par Andreas : Au milieu d'une grande place se trouvait bâtiment préfabriqué en plastobéton, grand et large, et autour duquel étaient installés des sacs de sable, des barbelés, des pièges antichars et des armes lourdes diverses (bolters lourds, autocanons et canons lasers). Aux fenêtres étaient postés quelques tireurs et armes lourdes supplémentaires, prêts à repousser les assaillants. De nombreux gardes étaient se tenaient près derrière les défenses de fortune installées à l'extérieur, et étaient assistés par quelques chimères.

Les Marines du Chaos purent apercevoir une dizaine d'ennemis arrivés en courant depuis les positions opposées, certains amenant des blessés avec eux en les portant comme ils le pouvaient. Ces troupes quittèrent le champ de vision lorsqu'elles se retrouvèrent derrière la base ennemie, mais l'endroit servait manifestement de point de repli pour les insurgés, qui s'étaient regroupés ici afin de tenter de résister à leurs nouveaux adversaires.

Ne brillant pas pas leur discrétion, les forces du Chaos subirent un feu nourri dès leur arrivée, et furent contraintes de se mettre à couvert. L'ennemi était bien retranché et, si les serviteurs des Dieux Noirs pouvaient s'abriter dans les bâtiments bordant la place pour tirer sur leurs adversaires, il leur serait difficile de prendre d'assaut leur position, du moins sans subir de très lourdes pertes. Par chance, les insurgés qui s'étaient repliés étaient poursuivis par une grande masse d'adorateurs enragés, ce qui poussa à peu près la moitié des soldats de l'UHL qui se trouvaient face au groupe de Marines à se repositionner pour contrer la nouvelle menace, emportant avec eux à peu près la moitié de leurs armes lourdes.

Mais les défenseurs restants n'en restaient pas moins dangereux...

[Votre objectif ici est de commencer à briser les défenses externes de la base ; votre ennemi est on ne peut mieux retranché et dispose de quelques véhicules (c'est que des chimères, mais quand même... - un Marine PNJ dans votre groupe possède un lance-missile). Débarassez-vous d'au moins la moitié des défenseurs, et tentez éventuellement de progresser ou de prendre d'assaut la première ligne ; n'oubliez pas que vous êtes 4 à jouer donc hors de question que les premiers remplissent à eux seuls l'objectif... ]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Phaos Dhar le Dim 5 Avr - 9:40

Alors que les Space Marines tournaient une énième fois à travers la ville en ruine, ils arrivèrent enfin à destination : un grand bunker, solidement défendus par nombres d’humains retranchés. Ceux-ci semblaient attendre l’ennemi de pied ferme avec toutes sortes d’armes. La petite troupe chaotique venait à peine d’arrivée sur la place qu’ils subirent un feu nourris de la part de l’UHL. Lasers et projectiles solides inondèrent les Chaotiques qui n’eurent d’autres choix que de se mettre à couvert ; certains partaient dans les bâtiments au alentour de la place et commençaient à riposter, d’autres, plus rares, se mirent à couvert dans les nombreuses aspérités qu’offrait la route dévastée. Phaos était de ceux là : il voulait être en première ligne lorsqu’ils devraient prendre d’assauts le complexe. Alors que les balles lui sifflaient aux oreilles et claquaient autour de lui, il sauta dans un profond cratère. En effet, face à une telle défense, sa seule force ne lui permettrait pas de vaincre.

*Si seulement Grand Père me permettrait de rejoindre mes véritables Frères… Avec eux, j'aurais déjà offert à Grand Père un système où régnerait la Contagion. Au lieu de ça, mes Frère de la Peste sont remplacés pas ces pantins qui n’espère tirer du Chaos uniquement du pouvoir. Pauvres fous…*


Phaos secoua sa tête pour chasser ses pensées et se concentrer sur le combat à venir. Il constata que son chargeur était rempli : il se devait de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. En jetant un regard vers, il aperçut la disposition de l’ennemis : en première ligne, quasiment que des soldats abrités déchargeant leur fusil, très peu d’armes lourdes. C’est derrières eux que les ennuis commençaient. De très, voir trop, nombreuses armes lourdes protégeaient la cible. Elles étaient appuyées par quelques VAB Chimères. Phaos réussit à distinguer l’ombre de snipers au travers des meurtrières.

« C’est pas gagné. » maugréa-t-il dans son heaume.

Il se recroquevilla une dernière fois dans son trou et adressa une ultime supplique à Nurgle. Il rouvrit son œil borgne, une lueur de colère le traversa, une confiance absolue l’habitait. La peur lui était désormais inconnue. Alors qu’il se redressait et pointa son arme vers l’adversaire, un sourire s’esquissa sur son visage jaunâtre : il entendit une foule d’adorateur féroces engagea le combat de l’autre côté de la base. La moitié des visages des défenseurs se tournèrent vers cette nouvelle menace, avec la ferme intention de ne pas se laisser débordés.

*Maintenant ou jamais.*

Tandis que l’intensité des tirs sur la position de Phaos diminuait, il sauta hors de sa position et courra le plus vite possible en avant. Profitant des couverts, il parvient à parcourir quasiment la moitié de la distance qui le séparait de la première ligne adverse quand il fut cloué au sol dans un nuage de poussière. Un bolt venait de mettre fin à sa course en percutant violement son épaule gauche. Toujours allongé dans une position grotesque, Phaos émergea soudainement des brumes de l’inconscience et grimaça en éprouva la douleur. Il porta son regard à sa blessure et fut néanmoins rassuré : l’armure avait absorbé la majeur parti de l’impact. En effet, un cratère fumant gros comme son poing décorait maintenant son épaulière. Autour de lui, quelques morceaux de chairs putrides étaient dispersés. Il voulut se redressé mais la douleur le foudroya. La respiration haletante, il vérifia tout son corps et fut soulagé à nouveau en constatant que seule son épaule avait été atteinte. Prenant appuis sur son autres bras, il se souleva, au grand dam de l’humain qui l’avait touché, rattrapa son bolter et courut se mettre à l’abri tandis qu’une nouvelle rafale de bolter lourd l’arrosa copieusement :
Les insurgés, surpris par la résistance du Marine, ne purent le toucher à nouveau.
Phaos se plaqua contre un monticule de gravât et s’autorisa un bref moment de répit. Alors qu’il prit une profonde inspiration, il entendit quelqu'un de très proche chuchoter :

« - Merde ! Myile, tu l’a vu partir par où ? Il est passé où ? Comment il à fait pour survire à un tir comme ça ?!?
- J’en sais rien ! Il est pas devant nous encore ?
- Putain, faut qu’on recule !
- Avec tout c’qui tire ? T’es pas fou !
- J’reste pas là moi ! J’tiens pas à crever… Attends. Tu sens cette odeur infecte ?
- Ouais, ça pue. Tu crois que… »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase : Phaos venait de contourner son couvert et tomba nez à nez avec les deux hommes terrés dans leur poste d’observation. En voyant apparaître la forme purulente face eux, les yeux des deux hommes sortirent de leurs orbites. Seul Myile réagit en empoignant son fusil. L’autre resta pétrifié par la peur. Les lèvres putrides de Phaos s’étirent dans un sourire d’amusement lorsque Myile tenta de la stopper. Les faibles lasers ne parvenaient pas à transpercés l’épaisse armure énergétique. Myile ne pus tiré que trois fois : le Marine était en effet apparus très près d’eux et leur tomba dessus au corps à corps. Myile tenta sa chance en plongeant en avant et il voulut enfoncer sa baïonnette dans Phaos. La lame ne fit que rebondir sur Phaos. Myile, quant à lui, partit s’écraser sur l’Astartes, emporté par son élan. Phaos sembla l’accueillir à bras ouvert en son sein. Étendant ses bras autour de l’humain, le chaotique le plaqua contre lui. Face contre Phaos, Myile hurla de douleur lorsque Phaos resserra son étreinte, broyant ses os comme des fétus de paille et que le pus corrupteur émanant de son armure et de son corps tomba sur son visage. Phaos le laissa tomber au sol, agonisant et envoya un unique bolt sur l’autre humain, qui s’était mit à pleurnicher et à se recroqueviller pendant ce temps. Alors que Myile, ou du moins ce qu’il restait de lui, gargouilla une dernière fois avant de rendre l’âme, Phaos observa l’avant-poste : Un tas de sac de sables, habillement camouflé. Il ne devait sa découverte qu’a la chance. Sur la table en bois, quelques objets et aliments. Des chargeurs, de rares grenades qu’il prit, un morceau de pain de seigle avec un morceau de viande, une bouteille à demie finie ainsi qu’une radio que Phaos détruisit promptement. Jugeant la position confortable pour la suite des opérations, Phaos s’installa à couvert et commerça à ouvrir le feu sur la première ligne adverse.

Un bruit de moteur retentit à travers le champ de bataille. Phaos aperçut 2 VAB Chimère s’installer sur la ligne de front et c’est à ce moment qu’il remarqua pour la première fois qu’il était le seul Marine qui avait osé avancer, en dépit de la résistance acharné. Du moins si certains prenaient d’assaut l’adversaire, ils n’étaient pas dans son champ de vision.
Qu’importe, Nurgle guidait ses pas et s’il le devait, il ouvrirait lui-même ses chars pour les détruire. Du moins, il espérait… Une nouvelle slave de tir l’obligea à se protéger des éclats :

« Peste soit les mécréants ! »
avatar
Phaos Dhar

Faction : Chaos
Fonction : Marine de la Peste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Ghensa le Jeu 9 Avr - 7:29

Après quelques minutes de marche à travers les rues désertes, les forces du Chaos arrivèrent devant le bunker de l'UHL. L'attaque commença sans plus de cérémonie, les adorateurs foncèrent vers les sacs de sable et autres barricades de fortune qui se trouvaient au pied du bâtiment en plasbéton. L'attaque fut vide ralentie par les nombreux tirs de supression des sniper de l'UHL, les fanatiques étant forcés de se mettre à couvert. Les Space marines du Chaos eux ne semblaient pas génés mais les tirs de bolter lourd calmèrent vite leurs ardeurs.

Ghensa avait suivi le mouvement de groupe sans réfléchir mais quand son champ de vision alors obstrué par des dizaines d'adorateurs fut subitement éclairci par les tirs adverses, il se coucha sur le sol et rampa vers le couvert le plus proche, un lampadaire renversé, au milieu des cris des mourants et des rugissements des armes des défenseurs. Toujours couché, le rénégat vit un blessé ennemi se trâiner sur le sol pour rejoindre les soldats à l'abri avant de finir écrasé par la horde de fanatiques. Alors qu'il attrapait les mains de ses camarades, du sang s'écoula par sa bouche. Ghensa avait tiré entre ses omoplates et la balle avait manifestement déchiré ses poumons. L'adorateur, encore amusé par ce meurtre tragique, vit Phaos gagner un couvert appartenant à l'ennemi. Il voulut alors se lever pour courir à l'attaque mais deux adorateurs à côté de lui furent déchiquetés par de gros traits rouges. Ghensa jeta un oeil par dessus le lampadaire et vit une grosse machine, un peu comme celle du chef des guerriers des dieux, avancer sur sa position.

Le havoc avec lance-missiles austa sa cible et tira. Le missile anti-char toucha la chimère de plein fouet et détruisit le devant des chenilles.

Avec stupéfaction et joie, Ghensa vit le monstre d'acier s'arrêter sous le choc de l'explosion. Il se leva et courut vers sa carcasse avec d'autres adorateurs en furie et deux guerriers divins. Le ventre de la machine s'ouvrit et des soldats en sortirent. Ghensa leur jeta une grenade et l'équipage fut soufflé par l'explosion avant même d'avoir pu tirer. L'adorateur continua à courir et se mit à l'abri derrière le char. Une idée lui vint, et c'est avec impatience qu'il rentra dans le blindé. Des écrans lumineux lui faisaient face. Mais il y en avait un plus particulièrement qui représentait ce qui se trouvait devant le char, une manette y était fixée. L'adorateur l'empoigna et la tourna. La vision tourna aussi. Il ne fallut pas longtemps à Ghensa pour comprendre le fonctionnement de la tourelle multilaser et commencer à arroser les positions ennemies de son nouveau joujou en ricanant.


Dernière édition par Ghensa le Sam 11 Avr - 19:08, édité 1 fois
avatar
Ghensa

Faction : Chaos
Fonction : Modérateur Chaos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lakius Felstrid le Sam 11 Avr - 3:22

Alors que la petite compagnie arrivait dans le centre ville, une grêle de laser les accueillit lorsqu'ils atteignirent la place principale. Devant eux se dressait leur objectif : Le Qg ennemi. Une véritable petite place forte se disait Lakius. Un assaut frontal serait du suicide. En réalité, leurs chances de victoires étaient très basses, même en utilisant le terrain urbain à leur profit. Grimaçant devant l'édifice, le sergent Ryrk alla consulter son auxiliaire. Mais Felstrid ne put arriver qu'à la conclusion qu'il leur faudrait une intervention des dieux noirs pour prendre le Qg.

Et cette intervention arriva, sous la forme d'une bonne centaine d'adorateurs, chargeant têtes baissées contre les mutins. La moitié des forces ennemies fut ainsi mobilisée pour repousser l'assaut. Le Word Bearers n'en demandait pas plus. Choisissant de briser la ligne ennemie en attaquant les tranchées avoisinants directement la zone de combat, l'escouade de Ryrk se leva, près à charger. Ce fut ce moment que choisit l'adepte de Nurgle pour charger, seul, attirant les quelques tirs qui ne se concentraient pas exclusivement sur les adorateurs. Il n'y aurait pas d'autres occasions : poussant le cri des 100 jours maudits de Terra ; " Le Chaos ne reconnait pas de défaites ! ", les Word Bearers traversèrent le No Man's Land et s'emparèrent rapidement de la première ligne de tranchée. L'assaut ne fut pas sans pertes, une chimère notamment dirigea sa tourelle principale pour contrer l'intervention des space marines, et trois renégats tombèrent sous les tirs de Multi-laser. Visant le blindé, Lakius lâcha une fusée rouge de plasma corrompu. Filant à travers le champ de bataille, le projectile fut stoppé lorsqu'un mutin se plaça sur la trajectoire, et fut incendié par le plasma. La chimère s'arrêta cependant, et sa trappe arrière s'ouvrit, lâchant de nombreux renforts. Lakius eut juste le temps d'apercevoir un adorateur allié s'emparer de la chimère et d'ouvrir le feu sur les révoltés de ce monde.

L'escouade de Ryrk avait pris place dans la tranchée, et nettoyait celle-ci par les épées tronçonneuses. Une seconde chimère se plaça sur le chemin, mais un tir de lance-missile l’arrêta net. Lakius aperçut le marine de la Death Guard entrer également dans le couvert de la tranchée, l’attaque des Word Bearers, bien que tardive, lui donnant une seconde diversion. La première ligne de défense cédait peu à peu, mais un emplacement d’armes lourdes continuait de cracher ses projectiles. Les rangs des adorateurs s’éclaircissaient rapidement, et il ne resterait bientôt que les space marines renégats si personne n’intervenait. Ce contretemps agaçait au plus haut point Lakius Felstrid, incinérant de rage une petite escouade arrivée en renfort en suivant le réseau de tranchée. Ce contretemps, ainsi que l’obstination qu’avait Ryrk de survivre. Il fallait y mettre un terme.
avatar
Lakius Felstrid

Faction : Chaos / Mj
Fonction : Héritier Word Bearers / Mj Garde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Lun 20 Avr - 4:27

[Zargor m'avait prévenu que, à cause d'un doigt cassé, il pouvait pas poster. Son tour là est donc passé, mais on change rien pour la suite des évènements (son tour n'est pas automatiquement sauté).]

Les insurgés furent pris de court par l'agressivité dont faisaient preuve les Word Bearers ; leur premier ligne de défense, d'abord désorganisé par la charge solitaire de Phaos, tomba rapidement sous les mains du groupe principal des Marines du Chaos, dont faisait partie Lakius, couvert par Ghensa et la tourelle qu'il contrôlait. Des grenades bien placées permirent l'élimination de l'ultime poste d'arme lourde qui posait problème et, juste après, le Chaos pouvait se vanter d'avoir pris pied dans les défenses ennemies.

En revanche, de l'autre côté du bâtiment, l'assaut désordonné des adorateurs fut vite repoussés par les rebelles, bien retranchés, qui repartirent donc renforcer leurs frères, aux prises avec les Space Marines du Chaos. Ceux-ci durent alors faire face à un feu nourri qui redoublait de fureur, et se mirent à couvert aussi bien qu'ils le purent dans la tranchée et les différents postes de tir qu'ils venaient d'investir. Ils apprirent, par un message radio d'Andreas, qu'une autre vague d'adorateurs plus importante était en approche, et qu'elle arriverait derrière la position actuelle des Marines. Par contre, il leur faudrait du temps avant d'arriver jusqu'ici, et il ne valait mieux pas les attendre pour poursuivre l'attaque.

De brefs coups d'œil par-dessus leurs couverts permirent aux attaquants d'évaluer les défenses restantes. La tranchée qu'il venait d'investir était la seule du périmètre et seules quelques postes de tirs entourés protégés par des sacs de sable, occupés tant par des armes lourdes que par des soldats équipés d'armes légères, les séparait du bâtiment. En d'autres termes, la majorité des insurgés étaient retranchés dans les salles périphériques et tiraient depuis les fenêtres, du rez-de-chaussée comme de l'unique étage. L'unique porte était fermée et une rangée de barbelés la protégeait. La poursuite de l'attaque ne serait pas facile car, vu leur position, les défenseurs étaient presque impossibles à déborder.


[Prochaine étape : rentrer. La porte est facilement défonçable par un Space Marine, dont l'armure protège des barbelés, mais encore faut-il réussir à l'atteindre. Sinon, à chaque fenêtre, il y a soit une arme lourde, soit plusieurs soldats fermement installés.
Si vous voulez passer par là, les salles dans lesquels vous tomberez seront remplis de munitions et de matériel divers ; vous n'allez pas plus loin, à l'intérieur, que la salle dans laquelle vous entrez directement depuis l'extérieur. Le gros de la bataille est en fait la transition entre la première ligne, que vous avez investis, et l'intérieur.
Sinon, les insurgés qui étaient de l'autre côté arrivent pour la moitié depuis les côtés du bâtiment, c'est-à-dire depuis l'extérieur, et sont accompagnés de plusieurs chimères.]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Sam 25 Avr - 21:12

[Juste une chose, j'ai vu que la plupart d'entre vous avaient déjà envie de faire les nouvelles missions ; donc je voulais juste savoir qui était motivé pour continuer vraiment cette mission - qui faisait partie de la première vague, et donc quand yavait pas encore trop de possibilités pour des trucs sympas (ou quand j'avais pas vraiment d'inspiration)... Si vous avez envie de rapidement passer à autre chose vous avez qu'à le dire et j'abrège en quelques posts ^^]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lakius Felstrid le Dim 26 Avr - 5:52

[moi ça va, je t'ai envoyé le mp juste pour info, surtout qu'il s'agissait avant de prendre la planète ce qui était un objectif capital. Maintenant, les deux missions me vont, je peux donc continuer celle-là...]


Dernière édition par Lakius Felstrid le Dim 26 Avr - 10:05, édité 1 fois
avatar
Lakius Felstrid

Faction : Chaos / Mj
Fonction : Héritier Word Bearers / Mj Garde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Phaos Dhar le Dim 26 Avr - 8:24

[Moi je veut bien la continuer, y'a pas de soucis : c'est juste que j'ai été pris cette semaine et j'ai pas pus faire le RP aujourd'hui, je le post demain]
avatar
Phaos Dhar

Faction : Chaos
Fonction : Marine de la Peste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Ghensa le Lun 27 Avr - 4:14

[Je continue aussi]
avatar
Ghensa

Faction : Chaos
Fonction : Modérateur Chaos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Mar 28 Avr - 3:14

[Phaos m'a annoncé qu'il comptait arrêter le rp pour une durée indéterminé (et pour des raisons personelles), donc à partir de maintenant son tour est automatiquement sauté. C'est donc à Ghensa de poster.]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Ghensa le Mar 28 Avr - 6:52

[On fait tuer Phaos? Smile ]
avatar
Ghensa

Faction : Chaos
Fonction : Modérateur Chaos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Mar 28 Avr - 7:14

[On va faire comme avec ceux qui abandonnent sans explications - on se contente de ne plus parler de leur perso. Je préfère laisser ce flou au cas où, plus tard, Phaos voudrait revenir et reprendre son perso.
Bref, contentez-vous de l'oublier dans vos rps. ]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Lemexis le Mar 5 Mai - 8:28

[Bon le tour de Ghensa est passé depuis longtemps, tu peux passer Lakius.]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Ghensa le Jeu 7 Mai - 2:16

[Désolé, pas inspiré ces temps-ci Crying or Very sad ]
avatar
Ghensa

Faction : Chaos
Fonction : Modérateur Chaos

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pacification d'Abregado

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum