[Evènement]Entraînement sur cibles mobiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Evènement]Entraînement sur cibles mobiles

Message  Lemexis le Dim 5 Avr - 10:51

Vadim observait, non sans un certain amusement, les Orks s'attrouper autour des cadavres de leurs sentinelles. Ces créatures étaient aussi primitives et stupides qu'on le lui avait dit, et il était forcé d'admettre que ce qu'il avait pris pour l'exagération d'un observateur incapable de finesse était vrai. En tout cas, son premier contact avec sa nouvelle arme était plutôt positif, elle lui paraissait bien plus polyvalente que ce fusil de sniper qu'on lui avait imposé. Et dans une situation où il était totalement inapproprié qui plus est ; il avait pourtant tenté d'expliquer à Rayn que c'était totalement stupide d'envoyer un sniper se battre dans un environnement aussi fermé que Nyx, mais il n'avait rien voulu entendre, comme à son habitude, persuadé que la supériorité d'un Elite sur un homme normal suffisait à lui assurer la victoire. Et maintenant, Vadim avait un échec à rattraper. Bien entendu, il savait que cela n'était pas sa faute, tout d'abord parce qu'on lui avait donné un mauvais équipement, et ensuite parce qu'il avait dû agir avec des coéquipiers aussi incompétents que stupides : d'abord, cet idiot de mitrailleur s'était laissé foncer dessus par les troupes aéroportées de l'Imperium, qui avaient tout de même été capables de faire sauter une charge explosive sur sa position avant de repartir sans subir de dommages véritablement importants. Qu'il ne parvienne pas à les abattre avant qu'ils n'approchent, passe encore, mais il aurait au moins pu gagner du temps pendant que Vadim les éliminait. Et quand il a vu le fantassin, sans doute l'Elite le plus rapide, se faire attraper par ce potage de boulons et de viande puis se faire déchiqueter, il sut qu'il ne travaillerait plus jamais en équipe.

L'avantage que Vadim avait par rapport à ces trois autres Elites était le fait qu'il soit un véritable humain : d'habitude, les Elites sont directement crées dans les laboratoires du Science's Sword, et ce pour remplir une fonction précise. Lui, comme tout humain, était polyvalent, et la précision mortelle pour laquelle il était réputée, doublée à une discrétion naturelle considérablement renforcée par le champ de réfraction, ne se révélait pas que lorsqu'il avait un fusil de sniper entre les mains. Ce nouveau fusil d'assaut, que Rayn avait spécialement conçu pour lui, était très précis et avait une portée conséquente, mais également une cadence élevée et fonctionnait avec des chargeurs dotés d'une capacité de quarante balles ; en somme, le fusil parfait, et avec lequel il pourrait s'en sortir dans tout les types de situation possible. Bien entendu, le silencieux était à la hauteur du reste de l'arme, et étouffait la quasi-totalité du bruit fait par le tir. Ceci, couplé à un champ de réfraction parfait, le rendait tout simplement indétectable. Et Vadim pouvait désormais être sûr d'une chose : quelle que soit la prochaine mission qui lui serait confié, il la réussirait si bien qu'elle fera oublier à tous le fiasco qu'a été Sarapin.

Vadim se leva du rocher sur lequel il était installé lorsqu'il vit le boss du campement approcher, ameuté par les cris de panique de ses guerriers. L'Elite s'éloigna un peu, presque par formalité tant il savait que sa seule supériorité technologique lui permettrait d'éliminer sans problème ces sauvages ; néanmoins, cet entraînement ne serait utile que s'il se plaçait en conditions réelles et, s'il n'allait pas non plus agir comme s'il affrontait des Space Marines, il éviterait au moins les excès de zèle. Le boss ork, vêtu d'un mélange immonde de toiles déchirés et de métal, fit mine d'analyser l'état des cadavres, tous tués d'une balle dans la tête comme l'Elite avait l'habitude de le faire, puis leva la tête pour observer les alentours. Le campement ork était bâti au milieu d'un désert, qu'espérait trouver le boss que n'auraient pas déjà vus ses hommes ? Vadim se demanda d'ailleurs quel était l'intérêt de vivre dans un monde pareil, au milieu de ce tas de sable et de rochers ; peut-être que ces idiots ne savaient pas faire la différence entre un monde fertile et un monde stérile. L'Elite abandonna rapidement ces divagations, épaula son fusil, visa brièvement et colla une balle dans la cervelle du boss.

La réaction des sauvages ne se fit pas attendre ; envahis par la peur, ils jettèrent d'abord des regards frénétiques aux alentours avant de se mettre à courir vers leur campement pour y chercher une sécurité toute factice. Ca ferait un entraînement sur cibles mobiles : Vadim visa, tira, choisit une autre cible, visa, tira... Le fait que sa nouvelle arme soit un fusil d'assaut et non un fusil de sniper lui ouvrait de nouvelles opportunités, de par la cadence largement améliorée et la lunette moins contraignante - ses implants optiques lui assuraient une bonne vue sur plusieurs kilomètres et il n'avait donc besoin que du faible grossissement du viseur de sa nouvelle arme, qui avait le mérite de lui offrir un champ de vision plus large et donc de pouvoir choisir ses nouvelles cibles avec plus de précision. Ses cibles furent abattus bien plus rapidement que d'habitude, et Vadim fit le bilan de l'évènement : à partir du moment où il avait abattu le premier fuyard, il avait tué quatorze Orks en douze secondes. Tous morts d'une balle dans la tête évidemment. Performances satisfaisantes, mais il pourrait sans doute faire mieux avec un peu plus d'entrainement.

Il allait se diriger vers le campement pour voir s'il restait d'autres Orks lorsqu'il reçut un message de Rayn. Il enclencha la communication, espérant apprendre qu'il mettrait fin à cet entraînement terriblement ennuyeux :

- Vadim.
- Annulez l'entraînement, j'ai une mission pour vous.
- Bien. J'espère que cette fois je serais bien employé.
- Eh bien... C'est encore une bataille en intérieur.

L'Elite poussa un grand soupir. Se battre dans un bâtiment, dans une base ou dans un quelconque environnement fermé revenait à diviser ses capacités et son potentiel par quatre ou cinq, vu qu'il était largement plus facile à repérer et à éliminer. Une fois encore, il devrait se contenter de conditions exécrables - mais au moins il avait une arme qui lui permettrait de ne pas trop mal s'en tirer.

- Pourquoi vous n'envoyez pas quelqu'un d'autre ?
- Vous savez que cela me prend du temps de produire des Elites, et je veux commencer par éliminer les défauts des versions précédentes, perdues sur Sarapin.
- Oui, oui, allez-y, dites-moi ce qui vous ferait plaisir...
- Comme prévu, les Impériaux contre-attaquent sur nos insta...
- Dites-moi juste le lieu, je me débrouillerais, demanda-t-il sur un ton blasé.
- Manaan, Hang.
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum