Tout le monde derrière Gorgash !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Lemexis le Mar 9 Déc - 7:50

Une fois arrivé, les transports de troupes Orks sortirent en trombe des croiseurs pour se précipiter vers le point d'arrivée prévu. Une armée ork de taille respectable s'impatientait durant le trajet, tous ne pouvant pas attendre de prouver leur valeur à ceux qui les avaient méprisés, qui avaient refusés de les rejoindre pour continuer à mener une vie totalement inutile sur leur monde. Les pilotes étaient déjà sur leurs véhicules, les boyz et les Nobz gardaient leurs armes en main ; dès qu'ils poseraient le pied, ils seraient prêts au combat.

Des haut-parleurs crachèrent les paroles d'un nob, le chef de l'assaut :

- Bon les boyz, c'est pas très compliqué : vous essayez surtout pas de réfléchir, dès qu'on est par terre, vous foncez sur le campement et vous butez tout le monde ! Même vous vous pouvez pas le rater, ya une grande tour au milieu, là où leur tapette de chef se planque, et on la voit dès qu'on sort. Ces boyz ont des tuniques bizarres, ils sont comme des sauvages, vous pouvez pas les confondre avec vos potes alors vous avez pas d'excuses si vous voulez vous taper dessus !

Seuls quelques grognements furent émis en guise de réponse, tout le monde savait déjà ce qu'il avait à faire. Finalement, les transports finirent par toucher le sol pour déverser une marée verte dans la clairière qui servait de zone d'atterrissage. Ce que Gorgash n'avait pas prévu quand il avait planifié son assaut, c'est qu'une telle force d'invasion n'était pas très discrète, les Orks sauvages avaient donc déjà pu se mettre en position, et certains installaient des pièces lourdes.

Les premiers boyz furent fauchés, certains se répartirent tant bien que mal dans la forêt pour éviter de se trouver sous le feu ennemi, tandis que d'autres restaient dans les transports et tentaient de tirer depuis ceux-ci ; les artilleurs utilisaient les mitrailleuses sur pivot de leurs véhicules pour lutter contre l'adversaire, mais les kasseurs de tanks de celui-ci s'en occupaient et, bientôt, elles ne furent plus en état de servir. Il fallait se débarasser de l'ennemi au plus vite, on ne pouvait pas se permettre d'importantes pertes dès le départ.

[Vous tombez dans une embuscade dès l'atterrissage, il y a des orks sauvages un peu partout et quelques armes lourdes. Débarrassez-vous d'eux en minimisant les pertes.]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Mer 10 Déc - 6:45

[Question sans trop d’importances : c’est pas un big boss qui dirige l’assaut ? et des orks sauvages ne sont plus sauvages si ils ont des armes à feu.]

Après un très long voyage à bord du vaisseau de transport, le chef de l’assaut dit de sa voix gutturale :
- Bon les boyz, c'est pas très compliqué : vous essayez surtout pas de réfléchir, dès qu'on est par terre, vous foncez sur le campement et vous butez tout le monde ! Même vous vous pouvez pas le rater, ya une grande tour au milieu, là où leur tapette de chef se planque, et on la voit dès qu'on sort. Ces boyz ont des tuniques bizarres, ils sont comme des sauvages, vous pouvez pas les confondre avec vos potes alors vous avez pas d'excuses si vous voulez vous taper dessus !
La moitié de la salle grogna (dont Gasgrakh) et il fit une rapide analyse de son entourage, il vit une troupe de krameur et une autre de kasseur de tanks tous deux impatient d’aller au combat, puis on entendit les bruit signalant l’aterrissage :
-Bon, les gars, vous me suivé é vous vous pommé pas,j’veux pas devoir vous chercher.
Les boys de tous le vaisseau se regroupèrent alors que sa bande se recula prudemment grâce à leur instinct des missions foirés.
La porte s’ouvrit et ils furent accueillit joyeusement.
Toutes les premières lignes furent fauchés sur le coup mais de plus en plus réussissait a sortir et à se cacher derrière ce qu’il pouvait.
A ce moment, Gasgrakh cria à sa bande :
- EH, lé boys’, on va s’planqué dans la forét pour lé contourné !
Après un repli stratégique appuyé par Trogurt, la bande arriva enfin dans les bois où elle se remit pendant quelques secondes avant de repartir discrètement mais rapidement vers les armes d’appuis mais Gnirka entendit un bruit dans les arbres :
-EH, Boss, y’a du bruit la d’dans !
-T’as raison on fling’ TOUT !
Alors qu’une centaine de forestier chargeait en criant, les krameurs du vaisseaux auquel ils appartenaient [Gasgrakh bien sûr, pas les forestiers] brûlèrent impitoyablement toute forme de vie dans la zone boisée, ce qui laissa du temps à Gasgrakh et sa bande de finir leur trajet vers les armes lourdes sans trop de boys sur la route.
Gasgrakh eut un plan d’une extreme simplicité :
-Alors c’qu’on va faire cé que Karga va balancé son squig-bombe sur les kanon pour faire divértion et en mém’ temps on va lancé des fumigénes sur toute la zone et juste après on fonce et on tue tout le monde. Prèt ? GO !
Ils firent ce plan excellent à la lettre et il marcha parfaitement, les peaux-vertes n’étant pour majorité que des gretchins et les rares orks qui dirigeaient le tout n’étaient pas bien armé, ce fut donc une victoire facile et les résistants fuirent sans demander leur reste.
Les boyz ayant participé au combat se regroupèrent en attente d’ordres des plus gradés pour soutenir les autres fronts.
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Groktrak le Jeu 11 Déc - 8:52

[Premier rp je ne sais pas si se sera bon ou pas No mais envoyer moi des critique par mp pour que je m'améliore]



Des haut-parleurs crachèrent les paroles d'un nob, le chef de l'assaut :

- Bon les boys, ce n’est pas très compliqué : vous n’essayez surtout pas de réfléchir, dès qu'on est par terre, vous foncez sur le campement et vous butez tout le monde ! Même vous, vous ne pouvez pas le rater, y’a une grande tour au milieu, là où leur tapette (un peu familie) de chef se planque, et on la voit dès qu'on sort. Ces boys ont des tuniques bizarres, ils sont comme des sauvages, vous ne pouvez pas les confondre avec vos potes alors vous n’avez pas d'excuses si vous voulez vous taper dessus

! La moitié de la salle grogna. Grok Trak se tourna vers son escouade et la regarda. Comme à leur habitude, Sundor, Wopt Wargt Coklo et Yrnp discutaientt et riaient en parlant des expositions qu’ils avaientt commises avant d’arriver dans la Waaagh. Tandis que Gnrok se tenait a l’écart du reste des orks comme tous les kammandos.Arrivé à destination Vol le transporter atterrit et Gnrok se dirigea vers son nobz et lui dis

- Boss ce n’est pas net, y’a un truc qui cloche ! J l’sens pas !

-ok on reste en retrait, on laisse les boys avancer, on suivra un peu après.

Les orks de l’escouade répondirent un <Ouais boss>et se dirigèrent dans un coin du transport à l’écart des lignes de vue. Les portes s’ouvrirent et d’un coup une volée de tirs vint faucher toutes les premières lignes. Peu d’ork en réchappèrent, mais de plus en plus réussissaient à sortir et à se cacher derrière ce qu’il pouvait. Grok Trak alluma son cigare et annonça

-Bon les boys, on passe par le flanc gauche en longeant les couvert !!
Aucun son ne fut émit, l’escouade acquiesça d’un hochement de tête. Ils sortirent en courant en direction de la forêt. A peine arrivés, les kasseur de tanks se couchèrent à terre pour établirent un plan.

- Bon les boys on fonce, on explosd tout et on retourne au vaisseau, ok ?

Un <ouais> se fit entendre et d’un coup le groupe se leva et commença à courir en direction des tirs à l’arme lourde. Aucune résistance ne se fit ressentir juste des petits groupes d’ork sauvages facilement maîtrisés. Grok Trak sourit quand il sentit une odeur de chair brulée. Il sut tout de suite que les krameur avaient commencé à se déployer. Devant les armes lourdes, il ordonna à Wargt de flamber la zone tandis que les autres kasseurs lancèrent des grenades. Les derniers survivants furent taillés en pièces par les Kikoups. Le groupe ayant réussi sa mission retournait en direction du vaisseau pour connaitre la suite du plan.
.


Dernière édition par Groktrak le Mar 23 Déc - 1:31, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Lemexis le Dim 14 Déc - 10:26

[Juste un truc Gasgrakh, c'est à moi de décider si le plan est bien ou pas ; en gros t'as pas le droit de dire que tout se passe comme tu veux, surtout que non, les ennemis n'étaient pas pour la majorité des gretchins. Bon, c'est le premier post donc tout se passe bien de toute façon, mais oublie pas ça...
Sinon, Gorgash peut très bien avoir autre chose à faire en ce moment, et les Orks que vous affrontez sont sauvages dans le sens où ils sont organisés en petites tribus très divisées et qu'ils refusent de rejoindre les autres, pas parce qu'ils se battent avec des massues.]

Grâce aux opérations menées par ceux qui étaient parvenues à s'échapper du champ de tir ennemi, les Orks sauvages subirent de nombreuses pertes et furent suffisamment désorganisés pour que les Orks puissent se déployer sur la planète, et les éliminer totalement. Aucun de ceux qui avaient tendus l'embuscade n'avait pu s'enfuir, tous furent exterminés pour avoir oser tendre un tel piège. Il y eut déjà un certain nombre de pertes parmi les Orks, mais ceci ne fut finalement qu'un léger contre-temps, et avait surtout eu pour effet d'échauffer les attaquants et de renforcer leur soif de combat.

Comme on le leur avait ordonné, les Orks se repérèrent grâce à la grande tour de leurs ennemis, et se mirent en marche vers le campement-cible. La Waaagh! commençait à traverser une épaisse forêt qui se trouvait sur son chemin. Apparemment, leurs adversaires aimaient tout particulièrement les embuscades, car ils en avaient préparés une seconde : Alors que la marée verte attaquante commençait à s'étendre dans les bois, des ennemis surgirent des flancs pour donner l'assaut. Ils avaient cette fois des véhicules avec eux, qui ressemblaient de très près à des Traks.

Aussitôt, les Orks de Gorgash foncèrent sur les sauvages, et débuta une sanglante mêlée, les guerriers au corps-à-corps étant soutenues aussi bien par chaque camp, par des tireurs et des véhicules.

[Encore une embuscade, essayez de repousser les adversaires en minimisant les pertes.]
avatar
Lemexis
Admin

Faction : Aucune
Fonction : Administrateur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Mer 17 Déc - 6:57

Après s’être regroupé, les orks partirent vers la grande tour encore plus furieux qu’avant.
Gasgrakh était en avant-garde et entra dans la forêt en premier, mais, alors que toute la Waaagh! se mouvait dans les bois, il entendit des tirs et des cris de guerre venant des flancs de l’armée et lui et sa bande se dépéchèrent de regagner le côté droit de leurs compagnons.
Il vit enfin des hordes de rebelles suivit par des véhicules ressemblant à des Traks qui chargeaient contre la ligne des attaquants.

Des combats sanglants faisaient rage et Gasgrakh et ses boyz’ s’y mélèrent joyeusement en lançant des grenades dans la mélée (*on dira au boss kon visé lé aut’ boyz’*) et ils abandonnèrent leur côtés Kommandos pour redevenir un ork dans toute sa splendeur.
Ils firent tomber des crânes, écrasèrent des têtes, explosèrent quelques Traks, le tout avec un rire sadique.

[Désolé j'étais à court d'idée]
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Groktrak le Mar 23 Déc - 1:08

Après s’être regroupé, les orks partirent vers la grande tour encore plus furieux qu’avant.
la bande de grok trak et une bande de kammando furent envoyer a l'avant de la waaagh pour déblayer le terrain mais tout ne se passa pas comme prévu quand de puissant cris de guerre se firent entendre dans la foret.
des bande d'ork sauvage accompagner par des trak rudimentaire sortir des bois en direction des flanc de la marré vert surpris par cette embuscade les orks ne comprirent pas tout de suite mais a l'instant ou un nobz cria "Baston" la mare verte hurla "WAAAGH "et tous chargèrent.
le combat fut violent des morceaux de bras et de jambe volaient dans tout les sens des grenade explosait les trak lâchaient des voler meurtrières avec leur gros fling jumelé.



grok trak se tourna vers sa bande et fit un signe de la main les orks comprirent les ordre de leur nobz et ils avancèrent en contournant le combat.
arriver derrière les ligne grok trak sortie son lance rokete et tira sur le trak le plus proche Sundor Wopt et Yrnp imitèrent leur nobz tandis que Qungot lâcha un squig bombe dans les rang de l'ennemis ce qui provoqua une grande explosion fessant valser une douzaine d'orks.
l'arrière garde des orks sauvage chargèrent grok trak et son groupe en criant des insulte.
grok trak regarda Wargt qui avait compris ce que voulait son nobz et il balança une vague de flamme qui calcina l'avancer des orks sauvage.
grok trak poussa un cri de guerre et chargea le reste de l'armée ennemis tranchant main jambe et tète un long corps a corps s'engagea.

[Bon voila j'espère que ce n’est pas trop mauvais je corrige les faute des que possible ++]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  YunYun le Mar 23 Déc - 2:16

[ Je prend le relais ici aussi en tant que MDJ. Je vais commencer soft avec vous Smile ]


L’embuscade des orks sauvages tournait au massacre pour eux. Ils ne disposaient absolument pas de l’armement nécessaire pour arrêter la marée verte. Ils ne l’avaient, au mieux que retardé, mais même à travers la forêt, les ork sauvages ne parvenaient pas à stopper la Waaagh ! de Gorgash, qui était maintenant, entièrement engagée dans la forêt.

L’avant de la Waaagh ! atteignait la lisière de la forêt, se rapprochant dangereusement de la grande bannière. Bientôt, des milliers d’orks se déverseraient de la forêt vers l’immense bannière pour l’incendier. Les deux camps s’opposaient avec la même hargne dans de sanglant corps à corps, mais même l’ork le plus limité aurait vite vu que les orks sauvages étaient complètement débordés. Et en effet, les premiers orks de Gorgash sortirent enfin de la forêt, dans une longue plaine plate. Enfin, plate, elle l’avait sans doute été. D’énormes réseaux de tranchées, des bunkers en bois pour la majorité et des rudimentaires barbelés comptaient stopper ici la Waaagh ! Il y avait beau avoir un nombre important de mitrailleuses, mortiers, armes lourdes et même des équipements volés à l’UHL, tel que des canons lasers, il ne faisait nul doute que les quelques centaines d’orks retranchés ici ne tiendraient pas.

Et pourtant, celui qui semblait diriger ici, un grand Nobz, peut-être un GroMek riait. Il riait à s’en étouffer. Et toujours dans son hilarité, voyant les premiers orks de Gorgash sortirent de la forêt, il beugla un ordre incompréhensible. Aussitôt les filets de camouflages tombèrent révélant de nombreuses Boit’kitu. Mais ça ne pouvait pas être ça qui faisait tant jubiler le GroMek. Les Boit’kitu étaient nombreuse oui, mais trop fragile. Et en effet, le rire de l’immondice verte fut bientôt couvert par le bruit de dizaines de détonations au loin, et dans les secondes qui suivirent, le barrage d’artillerie débuta sur la forêt, massacrant tous les orks, ceux fidèle à Gorgash, et ceux fidèle à leur liberté...

Les Kommandos venaient de recevoir leur renfort et ils s'étaient tout juste rassemblés à la limite de la forêt que le tir de barrage leur tomba dessus. Sans attendre le moindre ordre, ils s'élancèrent vers les défenses de la plaine.



[ Simple rapide et efficace, vous sortez de la forêt et donc du barrage de l'artillerie et vous vous attaquez aux orks retranchés. Le chef ne doit pas mourir.
GrekNak Lok, tu posteras en dernier. Tu fais partis des Kommandos arrivés en renfort. Donc tu n'as pour le moment participer à aucun combat. Tu peux donc commencer en expliquant ton arrivée, avant de tout de suite te lancer dans la charge. ]

_________________
L'oiseau de passage
avatar
YunYun
Admin

Fonction : L'oiseau de passage

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Mer 24 Déc - 1:28

Une fois l’escarmouche finit, les forces d’assaut partirent dans le plus grand désordre et encore plus furieux. Mais, une fois sortit de la forêt, ils virent des dizaines de tranchées et de bunkers et au moment où un ork immense ria, des Boit’kitu sortirent de nulle part et des artilleries commencèrent leurs devoirs en décimant la Waaagh! de Gorgash.

Gasgrakh voulut montrer qu’eux aussi savait être « ruzé » et il élabora un plan d’une extrème simplicité : Il dit à ses boyz’ de lancer toutes leurs fumigènes et de courir le plus vite possible jusqu'à atteindre les tranchées, sans tirer et sans crier si possible *cé mouain silencieu*. Une fois arriver il devait sécuriser le bunker le plus proche et ensuite, ils improviserait. Le nob’ comptait surtout sur l’imprécision des orks accrut par les fumigène qui leur permettrait d’atteindre les tireurs.

La bande mit le plan à exécution et fit une prière à Gork et à Mork avant de courir vers leurs objectifs.
Gasgrakh courut, courut et courut encore en entendant les renégats crier et tirer et les véhicules cracher leurs obus. Pour lui le temps dura un cours laps de temps, ou alors les tranchées n’étaient pas si loin, il faillit même tomber en arrivant tant le mur de fumée était dense mais ses ennemis furent tout aussi surpris et le combat commença comme ça, dans la stupéfaction, et comment il finira, seul le destin en décidera.


[Sinon en ce qui concerne les Big Boss, ils ne contrôlent pas plus d’un millier (grand maximum) d’orks et les seigneur de guerre (comme Gorgash) sont les plus grands et les plus forts des Big Boss en contrôle plusieurs et peuvent donc lancer des Waaagh!. Donc il peut y avoir plusieurs Big Boss dans une attaque.]
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Groktrak le Mar 30 Déc - 1:25

Les premiers orks de Gorgash sortirent enfin de la forêt, dans une longue plaine plate. Enfin, plate, elle l’avait sans doute été. D’énormes réseaux de tranchées, des bunkers en bois pour la majorité et des rudimentaires barbelés comptaient stopper ici la Waaagh ! Il y avait beau avoir un nombre important de mitrailleuses, mortiers, armes lourdes et même des équipements volés à l’UHL, tel que des canons lasers, il ne faisait nul doute que les quelques centaines d’orks retranchés ici ne tiendraient pas.

Et pourtant, celui qui semblait diriger ici, un grand Nobz, peut-être un Gro Mek riait. Il riait à s’en étouffer. Et toujours dans son hilarité, voyant les premiers orks de Gorgash sortirent de la forêt, il beugla un ordre incompréhensible. Aussitôt les filets de camouflages tombèrent révélant de nombreuses Boit’kitu.Grok Trak rigola en voyant les défenses des orks sauvage comme si toute tranché et ses boit ki tue pouvait stopper la WAAAGH.

-Hé boss comment qu'on va passer ??
-A ton avis tronch' de squig on va tous scéter !

Sur ces mots une détonation retentis et Grok Trak vus les kommandos jeter toute leur grenade fumigène vers l'ennemis et courir vers eux sans aucun cri de guerre. Grok Trak se retourna vers bande et dis <les kommando d'se Gasgrakh on déjà commencer et nous on y est pas allé tas z'avortons on bouge>.Le Nobz plaça quelque coups de tête et la bande se mit a courir vers leur ennemis en hurlant des insulte.

Apres une dizaine de mètre les orks de la bande de Grok Trak sortirent leur kikoup et enfoncèrent la position des sauvage le combat fessait rage mais les kasseur de tank ne rencontrai aucune opposition dans la première ligne jusqu’au moment ou un Nobz sortie du bunker. Il asséna un coup de gros kikoup au dessus du crane de Wopt qui fut tranché en deux le Nobz rigola et se mit a charger vers la bande kasseur. Le Nobz s'apprêta a donne un coup de kikoup sur le crane de Yrnp mais l'arme fut stopper par la pince de Grok Trak. Le Nobz des kasseur resserra sa pince sur l'arme et la réduit en charpie puis envoya son poing libre au visage de l orks sauvage. L’orks sauvage recula pour prendre une arme qui se trouvait par terre mais Grok Trak l'acheva en refermant sa pince sur la tête du Nobz.

L'avant garde de la waaagh avait pris la premier ligne de défense mais il restait pas mal de chose a faire. Grok Trak se tourna vers la lisière de la foret et vu la waaagh sortir enfin il pourrait partir a l'assaut des dernières lignes et de leur chef. A ce moment le Nobz qui commandais la waaagh cria a ses troupe et dis


- tas squig les z'aut y s'bat déjà et pas nous alors WAAAGH !!!!!!!
-Waaagh!!!

La marré verte courrait vers fortification en hurlant les orks se fessaient fauché par les lasers et les mitrailleuses les obus pleuvait les boitkitue utilisait leur gros fling ou leur krammeur pour tuer les orks de la Waaagh. Grok Tak sorti avec sa bande et se mit aussi à courir vers les fortifications ses orks et lui tirait des salves de rocket sur les boitkitue qui ne résistaient pas a l'impact. La marré verte atteignit le haut de la colline (y a t'il une colline en faite ????) pour engagé un Corp. a Corp. brutale .Les boitkitue déchiquetais les orks tandis que les orks sauvage avait abandonné leur poste pour charger l'ennemi. Grok Trak vus le gros mek et ne pu s'en pécher de courir vers lui pour tuer. Arriver prés de lui Grok Trak voulut lui assener un coup mortel mais l'immonde bête lui envoya son poing en pleine face Grok Trak fut éjecter plus sieur mètre en arrière et se releva et hurla de rage et se mit a courir vers son adversaire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  YunYun le Dim 11 Jan - 14:42

[ Désolé du retard pour vous aussi ]

[ Gasgrakh et Groktrak ]

Les orks de Gorgash présent sur la planète essuyaient de lourdes pertes. La première ligne avait été balayée par les orks sauvages enterrés et l’arrière garde se faisait décimer par l’artillerie. L’avancé dans les tranchés avait été minime. Les premiers tranchés étaient vites tombés, mais chaque nouveau tranché traversé coûtait son prix en sang. A ce rythme, la moitié de la Waaagh serait annihilé. Et peut-être plus que la moitié. Les premiers transports lourds de la seconde vague de l’armée apparurent dans le ciel. Ils allaient atterrir en avant du barrage d’artillerie, et celle-ci n’aurait plus qu’à effectuer un barrage roulant pour éliminer toute la seconde vague et achever les orks de la première terrés dans les tranchés.

- Y kass tout les boyz ! Grr ! Tous en avant ! Crabouillé tout !

La volonté, la fureur, la rage, tout y était, mais impossible d’avancer. La Waaagh de Gorgash balayé par un village d’ork sauvage ? Non, malgré tout, les orks fidèle à Gorgash restait en large supériorité numériques. Seul un tacticien borné et aveugle aurait pu perdre une bataille avec les ressources que possédait Gorgash. Mais la Waaagh pouvait être considérablement ralentie avec des pertes trop importantes. Il fallait mettre tout en œuvre pour limiter les dégats.

- Des Kasseurs et boyz pour fair’ boum aux canons ! Après vous partez met’ l’feu au village des p’ti orks ! Hurla une voix imposante.

GrokTrak avait été désigné par le GroMek pour aller détruire l’artillerie. Il partit contourner le réseau de tranchés et foncer sur l’artillerie. Il s’extirpa du piège mortel et courut en direction des canons. Il était accompagné d’une dizaine d’autre kasseurs et de 35 autres boyz. Une nouvelle charge sur les tranchés plus avancés avait été lancée, couvrant la manœuvre du groupe.

Gasgrakh était pris sous un feu lourd. Il ne pouvait rien tenter sans finir transpercer par quelques dizaines de projectiles. Il avait avancé, peut-être de façon trop téméraire et, lui, sa bande et quelques autres boys étaient bloqués devant une mitrailleuse lourde et un groupe de pistolboyz. Il pouvait au moins se rassurer que les obus de mortier tombaient plus loin derrière lui. La mitrailleuse faisait feu lorsqu’il entendit l’ordre. Il n’en perçu qu’une partie mais cela lui sembla une meilleur option que charger la mitrailleuse et finir noyé dans son sang avant d’avoir pu lever le kikoup’. La nouvelle charge des orks dépassa alors Gasgrakh. Profitant d’être couvert par une centaine de nouvelles cibles, Gasgrakh et la bande coururent en direction d’un groupe de kasseur de tank. Les balles filèrent autour de lui, mais il en ressortit indemne.
Ils avaient contourner la majeur partie des défenses ennemies et devant eux, l’ultime obstacle jusqu’au canon n’était qu’un grand cratère. Et un demi bataillon d’ork de l’autre coté.


[ Bon bah, allez péter les canons. N’oubliez pas, un demi bataillon ! Vous ne pourrez pas tous les tuer en sachant que vous êtes une cinquantaine. ]



[ Greknak Lok et Ramass’lébaf ]


La seconde vague venait de commencer à débarquer. Depuis les vaisseaux de débarquement, tous les orks avait compris ce qui se passait plus bas. Des explosions, beaucoup d’explosions. Mais aucun d’entre eux n’avaient peur, aucun d’entre eux resta sur place ou recula quand la soute s’ouvrit. Tous chargèrent au beau milieu d’un tir de suppression ennemi. Comparé aux nombres d’orks que le vaisseau transportait, les premières pertes furent minimes mais leurs cadavres gênaient déjà le débarquement. Des obus d’artillerie tombèrent non loin.
Après un moment à charger droit devant eux, la plupart des orks prirent leur repère et comprirent où était la cible. Le vaisseau avait débarqué juste à la lisère d’une forêt, dans le commencement d’une plaine. Une plaire rouge et verte.La forêt subissait un tir d’artillerie, et fut donc naturellement évité, et ainsi les orks en s’éloignant des obus d’artillerie arrivèrent à découvert, en face des tranchés. Les orks fraîchement débarqués tombaient cinq par cinq, alors que pas un seul d’entre eux n’avait du faire la moindre victime.

La seconde vague était composée de simple boyz. Très peu de supérieurs. Il s’agissait de l’ossature de l’armée. Avec la seconde vague avait aussi commencé le débarquement de blindés léger. Greknak Lok se trouvait là. Un Kommando au milieu de centaines de boyz. Entraîné par la foule plus que par son gré, Greknak chargea les tranchés droits devant lui. Sa bande était dispersée autour de lui et il n’arrivait même pas à voir ce vers quoi il avançait. Mais il avançait, c’était son devoir. Tout autour de lui, des orks tombaient, raide mort et se faisaient ensuite impitoyablement piétiné, et chacun d’entre eux alimentaient la rage de Greknak Lok., enfin, sous ses pieds, le sol se déroba. La première tranchée. Puis une seconde, et une troisième. Chaque tranchée de traversée voyait le nombre d’ork attaquant diminuer à grande vitesse. C’est après avoir passé le 4ème cordon de tranchées que les orks se dispersèrent. Le Kommando ork eut sa première vue de la planète. Le sol était recouvert de sang, de cadavres et de douilles. Et droit devant lui, de nouvelles positions fortifiées. Il était Kommando, mais ici, il ne pouvait qu’avancer droit devant lui, vers les canons ennemis. Et il était résolu à passer.
Mais les truks récemment débarqués n’étaient pas présent pour soutenir l’avancé des orks. Ils avaient contournés le vaisseau et arrivaient à la droite de Greknak Lok. De simples fling’ boyz en sortirent. Soumettant l’ennemi à leur propre projectile. Ramass’lébaf, qui avait rejoins la Waaagh il y a peu en faisait parti. Il ne savait pas où il se trouvait, ni même à quoi ressemblait ce qui l’entourait et ce qui était à ses pieds. Une position fortifiée de mitrailleuse avait été désignée, et tout naturellement, le fling’boy ouvrit le feu sans se soucier des détails comme le paysage. Il pourrait bien en profiter après.

- Tous jusqu’au village ! Cramer tout ! Avait-il entendu

Et il comptait bien aller au village et l’incendier. Peu après qu’il eut débarqué, son truk explosa suite à un tir direct. Une marche au travers des balles allait donc s’improviser pour Ramass’lébaf. Il se rendit vite compte que la traversée serait périlleuse. Seulement la moitié des tranchées avait été franchis, et des mitrailleuses, mortiers, canons et boyz ennemis attendaient encore plus loin. Il y avait approximativement un bataillon et demi à travers les tranchées. Passer au travers ne tenait pas du périlleux, mais du suicide. Et c’est précisément à ce moment qu’une nouvelle charge se dirigea vers les prochaines fortifications ennemies.


[ Vous traversez les tranchés. J’ai peu décris l’environnement et les tranchées de façon à vous laisser donner votre point de vue. Vous n’allez pas plus loin que les tranchées hein ? ]

_________________
L'oiseau de passage
avatar
YunYun
Admin

Fonction : L'oiseau de passage

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Greknak Lok le Dim 11 Jan - 22:43

Greknak avait du mal à réaliser ou il était ce qu'il faisait et ce qu'il devait faire. Mais il était sur d'une chose c'est qu'il devait retrouver Ykrek et Groki.

Il avança dans la tranchée, bousculé par tout les Orks affolés. Là il peut voir un Ork assis tout seul avec un Bolter dans les mains, c'était Groki.

Greknak : Hey ! Gamin s'va ?

Groki : Gniaaaaa gougou

Greknak : Allé vien on va essayé d'se trouvé Ykrek !

Les deux Orks avancèrent à contre sens dans la tranchée, puis tout d'un coup ils virent des jets de flammes.

Greknak : Ché pa pourkoi mai kelke chose me di que cé lui

Et en effet c'était lui.

Ykrek : Hey ! Lé gar je vou cherché !!

Greknak : Hey ! Bon je cé pa tro comment on va fére. La prochaine tranché né pa si loin ke sa, mai sa serai du susside' de se mettre à découvert, d'autan plus ke cé dé Orks et sa me ferai chié de mourir bêtement. Alor on va revenir l'a d'ou je vien et on va continué dan le sens des autres Orks.

Ykrek : Oké Boss !

Ils avancèrent tous avec les autres Orks, comme du bétail, sauf qu'à un moment donné la tranchée et à découvert. Bon nombre d'Orks tentent leurs chances mais sans succès.

Greknak : Bon jsé pa tro' commen on va fére...

Greknak qui avait remarqué qu'il allait mourir si il faisait ça se mit à penser, et oui, et c'était bien le seul...

Greknak : Ok ! Jé !! Ykrek vient voir, tu m'as dit que t'aimais bien brûler les choses ?

Ykrek : Yep ! Boss

Greknak : Alor tu va me cramer tout cé' cadavre et ensuite quand la fumé sera épaisse nous passeron à la prochaine tranché sans aucun soucis, faudra just' s'allongé et rampé.

Greknak ordonna à Groki de ne laissé passer aucun Orks, et oui depuis que celui ci à perdu son intelligence Greknak l'avait musclé et Groki était assez proéminent.

Ykrek : Allé fau ksa chauff'

Il se mit alors à tout cramé, la fumé augmentais et les Orks commencèrent à s'avancer et à rampé. Jusqu'au moment ou ils arrivèrent à la 5 ème tranchée.

Greknak : Wala nou y somme !

Il eut à peine le temps de finir sa phrase qu'un Ork lui sauta dessus en gromelant quelque chose d'incompréhensible.
Greknak lui planta son Kikoup' dans la tête en moins de 1 sec.

Greknak : Bon on é' pa seul' ! Jéme pa êtr avec les otre Orks GRRR son bête et il me gêne, on atten les otre pour qu'il nous fraye un chemin et on suivra, je sui pa tré bon kan il s'agi de crevé à cause d'une mitrailleuse posté tré loin de moi, vivement lé mission de surveillance (rire)

Tout les autres Orks arrivèrent dans la tranchée et commencèrent à déblayer le chemin.

[Bon voilà, personnellement j'avais pas trop d'idées. Donc désolé si j'ai chié]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Lun 12 Jan - 5:08

Une fois que suffisament de boyz' l'avait dépassé, Gasgrakh les suivit pour obéir aux ordres au lieu de mourir bêtement par la mitrailleuse. Il essaya de rassembler sa bande et circula d'un côté et de l'autre et retrouva le dernier au flanc gauche de la horde, mais il n'était pas en première ligne quand ils virent le cratère où s'aglutinaient plusieurs centaines d'orks. [je sais pas combien fait un bataillon mais j'imagine que c'est environ un millier].

Il arriva rapidement au corps-à-corps et il trancha quelques-uns de ses adversaires avant qu'il se rende compte que, même si dans leur soif de sang, les boyz' ennemis massacrer également les leurs au tirs, il se dit que rester se battre ici revenait au suicide et son esprit Blood Axe revint à la charge quand il dit à sa bande :

-Eh! Lé boyz', si on réste on se f'ra krazé alors on va kontourné l'trou d'skrétement (celui ki s'fé choppé y s'fera boufé par lé squigs) et une fois là-bas on improvisera !

Ils sortirent sans trop de difficultés du combat et reculèrent pour ne pas se faire voir.
Ils continuèrent à l'écart de la bataille et ne trouvèrent rien de plus que des squigs perdus.
Ils arrivèrent enfin aux artilleries et là, le nob' fit un deuxième briefing.

-Bon on va kommencé avec Karga qui va faire 'plosé lé chariots é apré Trogurt va fling'é lé tireur, on aten' un peu, on balance lé fumigén' é on fonce en tuan' tou les boyz'. Allé on y va!

Ils firent les ordres reçu le plus courageusement en espérant que les boyz' n'entendrait rien et qu'ils ne combattent que des Meks et des gretchins, mais, cela ne sera vérifier que plus tard...

[Yunyun, si tu veux dire qu'en faite, j'ai était intercepté quand je contournais le combat, vas-y mais sinon ça aurat fait un post LARGEMENT trop court]
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Ramass'lébaf le Lun 19 Jan - 5:58

Ramass'lébaf était heureux. Jamais avant il n'avait eu l'occasion de pratiquer son sport favori, à savoir tirer, à une telle échelle. Jamais encore il n'avait pu savourer une telle intensité de bruits, de combats, jamais encore il n'avait vu pareille masse d'orcs au combat. Il entendait le truk à ses côtés, et rêvait à moitié du moment où lui-même conduirait un véhicule. À moitié. L'autre moitié de ses pensées était inactive, oblitérée par la furie de ses bolters.

Brusquement, une explosion. Le bruit du truk avait cessé. Ramass'lébaf cligna des yeux. Il se rendit compte que son champ de vision, brumeux, comportait trop de brun et de rouge par rapport au vert qu'il y avait avant. Il cligna de nouveau des yeux. Ca n'allait pas mieux. Il se secoua un peu la tête. Non, décidément, quelque chose clochait. Pourquoi voyait-il aussi mal ?

Il sentait une curieuse odeur. Ce n'était pas tout à fait celle que produisait un véhicule, ça ressemblait un peu à celle produite lorsque ils faisaient griller un squig. Bizarre. Révélation : la brume n'était pas dans sa tête, elle existait bel et bien. Et elle était chiant. D'où venait-elle ?
Le fling'boy courut en avant pour y échapper. Il trébucha sur un OVNI (Objet Vilain Non identifié) et s'crasa dan un tas de feraille. Il avait foncé dans le Truk, ou plutôt sans ses restes, sans s'en apercevoir. Jurant un coup, il entreprit de l'escalader. De haut, il aurait sans doute une meilleur vue. Mais arrivé au point le plus haut, c'était encore pire. Non seulement sa vue s'était encore déteriorée, mais en plus, il avait l'impression que le sol était enflammé. Il sauta rapidement en avant et bouscula dans sa chute ce qui semblait être un autre boy.
" - Oups, s'cuse, j'tavais pas vu.
- Boh, d'toute manière, dans l'etat ou j'suis, ça change po grand'chose, répondit l'orc. "
Celui-ci était en effet brûlé sur une bonne partie de son corps et il lui manquait une jambe.
" - Ah oui cé vrai, remarqua le fling'boy. T'a cherché à s'calader toi aussi ?
- Mé non, pauv' zom, j'étais d'dan, je le f'sais roulé.
- Ah ok. S'cuse encor', j'vais m'battre.
-T'aura b'soin d'chanc, mon pauv'. "
Ramass'lébaf ne chercha pas à savoir s'il parlait en fonction de la bataille ou bien en fonction des capacités intellectuelles que l'orc aurait pu déduire de son comportement et avança.

Enfin débarassé de l'écran de fumée (dont il avait miraculeusement déduit qu'il devait venir du Truk), Ramass'lébaf put voir l'état du combat. Les fling'boys s'étaient dispersés et tiraient au petit bonheur la chance en direction des positions fortifiées, et celles-ci répliquaient par un tir serré opéré par des mitrailleuses et des canons. Des bandes éparses de boys fonçaient en direction des prochaines tranchées. De son côté, il manquait beaucoup de Truks, remplacés par de jolis tas de ferrailles. Quelques boys gueulaient des paroles dont il ne comprenait pas le sens. Certains s'étaient réfiugiés dans les tranchées pour tirer. En face, il y avait beaucoup de boys et bien six tranchées à traverser. Cette baston ne serait peut-être pas de tout repos.
Un obus passa non loin de lui, explosant approximativement sur le truk (" C'pauvre boy doit êt' bien cramé, maint'nan "). Le souffle le jeta à terre. Il se releva rapidement mais un autre obus explosa à sa droite cette fois. Il sauta rapidement sur la gauche pour éviter le choc. Ce n'était tout de même pas lui qui était prix pour cible ?

Ramass'lébaf jeta un coup d'oeil sur sa droite. Une grosse bande d'orcs se lançaient dans l'idée de préparer un assaut. Des fling'boys étaient restés en arrière pour continuer de faire feu sur les positions. D'autres accompagnait la bande. Et parmi eux....
" - Oh Ramass'lébaf ! Tu t'magnes ? "
C'était un des membres de son escouade qui venait de l'interpeller. Apparement, toute son escouade accompagnait la bande pour l'assaut direct. Ramass'lébaf ne chercha même pas à comprendre et les rejoignit.
" - Kess tu f'sais encore ? Lui demanda son leader lorsque il arriva à leur portée.
- Ya l'Truk qui m'faisais chier. J'me suis r'trouvé en plein d'dans à cause d'la fumée.
- T'es ding... Bon, prend ça ", dit-il en lui passant quelques grenades.

Ramass'lébaf n'avait pas d'endroit prévu dans sa tunique pour placer les grenades et estima ue c'était un manquement auquel il devrait remédier. Pour l'heure, il trouva un compromis en rabattant une partie de sa tenue avec un fil de fer trouvé au passage.

La course vers la prochaine tranchée était ponctuée de nombreux bruits d'obus. De toute évidence, c'était la bande qui était prise pour cible désormais. Ses bords étaient élagués par les mitrailleuses placés que les flancs (" Y'a kelk'un qui s'charge de cé saletés de tireurs où nawak ? "). Les effectifs diminuaient. Ramass'lébaf commençaient à se poser quelques questions. La bande qui lançait l'assaut était-elle nombreuse ? De l'endroit où il était, il ne pouvait pas juger, mais il semblait y avoir un certain monde. Plus que dans les tranchées ? Encore plus difficile à dire. Avaient-il la moindre chance de l'emporter ? Il ne chercha même pas la réponse à sa question. Il n'était pas là pour estimer ou pour réfléchir, mais pour tirer (et cogner s'il le faut). Aux boss de se prendre la tête sur ce genre de considérations. Il était heureux de son état. Il se plaça sur les flancs de la bande pour pouvoir tirer en courant en direction des tranchés, au mépris total des mitrailleuses qui faisaent feu.
avatar
Ramass'lébaf

Faction : Ork
Fonction : Fling'boy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  YunYun le Lun 2 Fév - 6:08

[ Greknak Lok et Ramass’lébaf ]

L’armée de Gorgash avait certes été ralentie, mais l’arrivée de la seconde vague d’assaut avait décidé de la victoire. Les orks sauvages dans les tranchées avait fièrement defendue leur position, mais ils étaient complètement débordés. La plupart des mitrailleuses étaient devenues inefficace en raison des amoncellements de cadavres devant elles. Elles ne faisaient que tirer dans de la chair morte. La marée verte de Gorgash s’apprêtait à prendre d’assaut les murs improvisés, fait d’énormes troncs de bois et objets métalliques en tout genre. Des tireurs en tout genre se plaçaient sur les murailles, dans le but de ralentir l’armée de Gorgash et permettre le repli des forces orks locales. Mais ils étaient évidents que tout ceux à l’extérieur des murs étaient condamnés. Rapidement, le village se faisait encercler. La plupart de l’artillerie avait été détruite.
Les derniers survivants furent vite exterminés, mais l’armée verte se stoppa dans les dernières tranchées, préférant le faible couvert qu’elles offraient pour s’abriter des tirs venant des murs. Les échanges de tirs s’intensifiaient. Les armements lourds de Gorgash étaient à l’arrière des lignes, et elles ne pouvaient même pas s’approcher des murs, à cause des centaines et centaines d’orks entassés. Malgré cela, les murs s’effritaient, et les orks enragés ne tarderaient pas à incendier les huttes rustiques. Mais pendant ce temps, de plus en plus d’orks loyaux au chef de guerre Gorgash mourraient sous les tirs d’armes lourdes et de mortiers.
Une explosion plus forte que les autres surpassa le vacarme ambiant. Un Bomba ork, une aile en moins et complètement en flamme se dirigeait dangereusement vers les murs. Il s’écrasa dans les lignes de Gorgash, labourant les orks dans des énormes effusions de sang et un bruit assourdissant. Le bombardier glissa sur plusieurs dizaine de mètres, jusqu’à enfoncer une partie du mur. La fumée noire couvrait la vue, mais instinctivement, presque tout les orks chargèrent le point d’impact, espérant s’enfoncer dans le village et massacrer les derniers défenseurs, en escaladant les planches de bois brûlées. Les 20 derniers mètres, un petit ravin où avait probablement coulé un torrent furent plus compliqués à passer. Les mines ralentirent à nouveau les orks, mais aucun ne s’arrêta, tous avancèrent.

- Allez les boyz ! Brûlez tout ! Brûlez tout et éteignez le feu avec leur sang !

Le cri de guerre de la Waaagh ! s’ensuivit, et toute la vague verte s’engagea dans le fin passage qu’avait ouvert la carcasse du Bomba.


[ Chargez et tuez les défenseurs des murs. Arrêtez vous juste après ]


[ Gasgrash et GrokTrak ]


L’artillerie fumante, Les Kommandos et Kasseurs orks se retrouvèrent piégés entre les orks qui sortaient du village, et le demi contingent qui se repliait vers eux. Mais ils comprirent vite qu’il s’agissait d’un repli face à l’énorme vague verte de Gorgash qui encerclait le village. Tous se joignirent donc à l’extermination des derniers orks sauvages à l’extérieur. Mais rapidement, comme tout les autres, ils se trouvèrent bloqué devant les murs, sous le feu de nouveaux défenseurs. Bloqué au milieu des carcasses des artilleries maintenant inutilisables, les Kommandos enrageaient de ne savoir comment passer outre la porte plus ou moins blindée. Les 15 derniers mètres étaient boueux, parfois noyés, où le passage serait calamiteux. L’armement dont disposé les Kommandos ne permettait sans doute pas d’ouvrir une brèche. Peut-être faire s’effondrer quelques morceaux de barricade mais rien de suffisant. Et c’est là que les orks pouvaient se réjouir de ce qu’il avait fait. Les munitions de l’artillerie pouvaient sans doute faire sauter le mur si elles étaient bien placées. Mais s’approcher suffisamment dans la boue et sous un feu nourri était risqué, voire suicidaire. Mais c’était visiblement le seul moyen. Aucun véhicule n’avait suivis les Kommandos, ils ne disposaient d’aucune armes lourdes ou anti-chars.Mais quoiqu’il en soit, ils devaient pénétrer dans le village, coûte que coûte. De nouveaux boyz téméraire arrivaient, prêt à se jeter bêtement contre le mur.

- Waaaaaagh ! Petez tout ! ‘Crazez les !

Rapidement, ils tomèrent tous devant les tirs implacables de la défense, faisant de nouveau la démonstration aux Kommandos qu’ils n’avaient que peu de chance de passer. Ils remarquèrent vite des tirs anti-aérien qui anéantissaient une grande partie des Bomba en vol. Ils l’identifièrent rapidement comme leur prochaine cible. Les Kommandos devaient faire au plus vite. Les Bombas s’écrasaient les uns après les autres sur les lignes de Gorgash, décimant les orks à un nombre hallucinant.
La prochaine charge devait être décisive.

[ Cassez les murs et tuez les défenseurs. Vous finirez là-dessus.]

_________________
L'oiseau de passage
avatar
YunYun
Admin

Fonction : L'oiseau de passage

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Mer 4 Fév - 8:01

[J’essaye de rallonger mes postes, alors svp allez poser des critiques sur la discussion RP et aussi dsl pour le message d'haut dessus]

Gasgrakh prit un certain temps pour admirer le paysage, tout en réflechissant comment rentré dans le village car il pensait également au demi-bataillon qui arrivait en courrant.
Il trouvait qu’un champ de bataille était des centaines de fois plus beau que des montagnes enneigées, même si il n’en avait jamais vu.

Le nob élimina les derniers survivant et regarda le dernier obstacle qui les empêchait d’atteindre le village. C’était tout simplement la porte, la porte du village, mais elle était lourdement blindé et elle disposait de nombreuses armes d’appuis, ce qui persuada l’ork d’attendre les renforts en tenant la positions car ils étaient assez nombreux pour résistez une dizaine de minute.

Il était heureux. Malgré la fortifications et la horde qui allaient bientôt les charger, lui et sa bande avaient crue à la fin quand ils avaient vue les tranchées mais, après avoir détruit les artilleries, l’espoir avait surgi de lui et il était sûr que le reste de la Waaagh ! allaient éliminé le demi-bataillon qui arrivait puis…
Un tirs anti-aérien se fit entendre et un Bomba s’écrasa dans les lignes de Gorgash.
Le Bomba se fit suivre par d’autres et le bruit en devint assourdissant, ce qui redonna ses esprits à Gasgrakh, qui se dit que la victoire n’était peut-être pas aussi sûr que ce qui en avait l’air.

Il alla retrouver les membres de sa bande et demanda à Trogurt d’aller rejoindre les quelques
autres orks qui essayer, sans trop de résultats, de ralentir les sauvages qui s’approchaient de façon alarmante.

- Eh, lé boyz’ ! Fo kon ariv’ a ‘plosé le mur san crevé alor j’konte sur vou pour trouvé une idé.

Drigak répondit le premier, étant le plus vif d’esprit :

- On pourré mettre lé obus d’artilleries sur les aut‘ boyz’ et leur dires d’foncé vers l’mur é apré d’lé placé sur lé coté avant d’tiré d’dans pour lé fère sauté.

Puis le nob :

- Ah oué, cé pa mal mé j’sé pa si lé gars s’ront dac alor on garde lé obus mé on lé envoi autremen.

Encore Drigak :

-On a ka leur dir k’ces dé machin méga tro bien pour dé Mek é ki fo taper tré fort avec sur lé portes pour lé fère ‘plosé é si y veul’ pa, eh ben tu lé baffe, pas’k’té un nob.

Et enfin Gasgrakh :

-T’oré dû de’vnir un Mek pask’té tro ingénieu, allez j’vé cherché des boyz’.

Mais pas de chance pour lui, les boyz’ qui avaient survécu au combat chargèrent bêtement les portes pour se faire déchiqueter par les mitrailleuses, il prit donc un certain temps pour rassembler des volontaires mais, heureusement, il trouva une dizaine de jeunes orks impatient d’obéir aux ordres d’un plus haut gradé.

-Vou prendré lé SupaKass’tou [nom trouvés pour remplacer « obus »] et vou foncerez ver la porte en vou plankan derrière lé aut’ boyz’ pour pas vous fère fling’é é kan vou y s’rez, bah vou taperé dans la porte tous en même temps avec lé truk. Vou’s avé pigé bande de grots ???

Un grognement affirmatif se fit entendre et le kommando rejoignit sa bande suivit de ses kamikazes.

-Alor, kan je le diré, nou, on balanc’ra lé fumi ki nou reste é vou vou fonc’ré ver la porte, é ensuite, on entre dan l’village é on ‘kraze lé kanons.

Il attendit que des boyz’ passe puis il donna le signal de départ.
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Ramass'lébaf le Ven 13 Fév - 21:11

Ramass'lébaf n'avait pas très bien suivi ce qui s'était déroulé durant la charge des tranchées. Il se souvenait de nombreux tirs de bolters, quelques coups de grenades, des hurlements, beaucoup de verts, mais il n'avait pas réussi à appréhender l'assaut dans sa globalité. Il avait avancé presque sans s'arrêter, se contentant de rester en arrière des tranchées à certains moments pour élaguer les rangs adverses et nettoyer les postes de mitrailleuses. C'était comme si l'armée de Gorgash avait agi comme un immense bulldozer, avançant sans répit au mépris de tous les obstacles sur le chemin, et il se demandait même si tous les ennemis n'étaient pas tout simplement devant la Waaagh ! entraînés par le nombre.

Le mur du village adverse se rapprochait sans cesse. Combien de tranchées restait-il à traverser ? Qu'importe. Les mitrailleuses adverses étaient anéantis les unes à la suite des autres au fil des avancées dans les tranchées. Bientôt, il ne resterait plus que celles situées devant et sur le mur. Les canons continuaient d'opérer des tirs de suppression sur l'armée verte, mais Ramass'lébaf le savait de sa faible expérience militaire, leur angle de tir ne pourrait plus leur permettre de faire feu sur l'armée lorsque ils seront devant les murs. Et les tirs manqueraient de force d'ici là.

Malgré tout, l'armement lourd de l'ennemi posait toujours un souci. Les tirs de canons ralentissaient la Waaagh ! de force, malgré la bonne volonté des orks. Il faudrait vite les annihiler s'il fallait éviter le manque d'orks dans le futur. C'est probablement pour cette raison que le Big Boss ordonna un repli sur la dernière tranchée obtenue.

Le fling'boy se positionna immédiatement en avant de la tranchée, de manière à ce que son corps soit protégé mais qu'il puisse faire passer ses bras au-dessus. D'un rapide coup d'oeil, il retint la position d'une bande de boys sauvages qui se repliaient en direction du mur, dos tourné à eux. Il ouvrit le feu, accompagné de tous les fling'boys qui s'étaient postés de même. Les rangs des boys adverses commençaient doucement à fondre sous la multitude des bolts.
Un regard en arrière lui montra qu'il y avait un souci. Les boys qui étaient dans la tranchée étaient certes protégés des mitrailleuses qui se situaient devant les murs, mais il n'y avait guère de protection face aux armes lourdes et aux tireurs qui étaient situés dessus. La situation devait devenir préoccupante pour la Waaagh ! qui était en partie inactive et croulait en masse sous le feu (j'aime la poésie).

" - Bomba ! "

Le cri poussé par un des leurs étonna Ramass'lébaf, en partie parce qu'il ne savait même pas ce que signifiait au juste " Bomba ". C'était un mot de code ?
La réponse lui fut rapidement apporté : un curieux appareil volant fonça en direction du mur. Il se demanda si c'était un avion kamikaze, mais la vue de l'état déplorable, même pour un appareil ork, du bomba lui prouva qu'il devait être endommagé. Il s'écrasa dans un vacarme assourdissant, même en prenant comme point de repère le bruit qu'il y avait juste avant, devant le mur. S'il avait directement percuté le mur, il l'aurait sans doute réduit en poussière, mais il se contenta de l'enfoncer, poussé à la fois par son inertie et par les moteurs restants.

" - On y va, Waaagh ! "

Tous les boys escaladèrent la tranchée et se déversèrent sur la surface qui les séparaient de l'ultime obstacle. Les fling'boys, sur ordre d'un boss, restèrent à leur position - ils n'avaient en effet aucun intérêt à charger eux-même. Pendant un temps, Ramass'lébaf dut cesser son tir, car sa vue était entièrement obstruée par des centaines de boys. Lorsque son champ de vision se fut quelque peu libéré, il reprit son travail, mais en visant cette fois-ci les défenseurs situés sur le mur. Travail qui fut repris par tous les fling'boys. Malheureusement, il y eut peu de pertes chez les adversaires : les fling'boys étaient nombreux, mais la distance accentuait leur imprécision, et le mur protégeait également un tantinet les adversaires.

Les tirs cessèrent un à un. La quasi inutilité de leurs actes dégoutaient les flingueurs. Ramass'lébaf mit du temps avant de cesser, car il aimait le bruit de ses bolters. Mais quand il vit de loin que les orks sauvages semblaient faire des bras d'honneur et des grimaces, il cessa lui aussi. Il n'allait certainement pas leur donner raison. Il mit à profit ce léger temps mort pour chercher d'autres chargeurs, car les siens étaient quasiment vide désormais. Il finit pas en dénicher quelques-un qui lui conviendraient et remplaça les siens après avoir vérifié le nombre de charges.
Il en profita aussi pour reprendre quelques grenades : on ne sait jamais.

Il entendit alors quelques bruits de kikoups en direction de la tranchée suivante. Jetant un coup d'oeil, il comprit que la Waaagh ! avait réussi à passer la dernière "tranchée". Une chance pour lui, car il pouvait désormais passer dedans.

Comme un seul boy, les fling'boys sortirent de leur tranchée et se précipitèrent vers la suivante. Ils furent immédiatement accueillis par un barrage de tirs et commencèrent à tomber. Fichtre.
Ramass'lébaf eut alors un curieux réflexe : il empoigna un corps décharné d'un ork mort et le mit au-dessus de sa tête. Quelques boys trouvèrent le système amusant et firent de même. D'autre préférèrent la protection des diverses taules métalliques qui ornaient le terrain pour Gork seul sait quelle raison (peut-être des restes du mur propulsés en arrière...). Certains, enfin, décidèrent que courir était la meilleure solution.

Quoi qu'il en soit, un nombre légèrement diminué de fling'boys arrivèrent dans le ravin. Il n'y avait pas beaucoup de corps, car il n'y avait pas eu de combats à cet endroit précis. Cependant, il y en avait qui provenaient de l'usage des mines. D'autres des tirs de mitrailleuses, des lancers de grenades et autres. Enfin, il y avait d'énormes tas juste à la fin du ravin, qui étaient tout simplement ceux qui étaient tombés dans l'ultime affrontement devant le mur. Celui-ci avait été bref, et était presque terminé. Les boys rejetaient désormais les corps dans le ravin.

Si les pistolboys étaient désormais dans une situation quelque peu gênante, car il n'y avait plus grand chose à faire, la tâche des flingeurs était toute désignée. Ils se jetèrent dans la tranchée naturelle et de dispersèrent. Ramass'lébaf jeta son résidu d'ork devenu inutile et préféra le couvert offert par un petit tas d'orks morts. Il s'enfonça dedans et fit ressortir ses bras. Il repéra une mitrailleuse près de sa position sur le mur et lança un feu appuyé dessus. Quelques secondes plus tard, le contrôleur de l'arme tomba au sol. Un autre boy tenta de prendre possession de l'arme, mais il fut exécuté avant, n'ayant même pas de protection aucune.
La mitrailleuse fut rapidement considérée comme un point trop dangereux pour s'y installer, et les boys autour sortirent leurs bolters. Viser les fling'boys dispersés tenait du suicide tellement ils étaient éloignés les uns des autres, mais il y avait juste en dessous d'eux des boys très faciles à abattre.

Cependant, ils oublièrent un point dans l'affaire, c'est que pour pouvoir tirer sur des boys juste en dessous, ils devaient se positionner à la limite de devant du mur, et donc s'exposer plus aisément aux tirs. Les fling'boys adverses ne manquèrent pas l'occasion et décimèrent le groupe, aidé par les pistolets des boys juste en dessous.
Un pan du mur se retrouvait dégarni de défenseurs. Les boys se mirent donc à escalader le mur afin de s'emparer de la position. Considérant que le point était à présent sécurisé, Ramass'lébaf se trouva une nouvelle cible sur le mur.

Un obus tomba alors pratiquement sur lui. Les corps qui l'entourait furent purement et simplement soufflés, et Ramass'lébaf fut directement exposé aux tirs adverses. Il fonça en avant du mur, ignorant la douleur qui émanait de son dos et les éraflures de balles. Finalement, il se jeta dans l'énorme tas de corps où d'autres fling'boys avaient déjà élu domicile.

Désormais à l'abri des balles, il entreprit de tâter son dos afin de vérifier la gravité de ses blessures. Au toucher, elles paraissaient graves. À bon nombre d'endroits, la peau était perclus d'écorchures et saignait abondamment. Il sentit même un trou plutôt important au niveau de sa hanche gauche. Maintenant qu'il y pensait, ses mouvements de dos étaient très raides et lui causaient une vive douleur. Mais il devait l'ignorer, car il était un boy. Tout de même...

" - T'inkiet, c'pas tro grave. "
Ramass'lébaf se retourna. Un fling'boy l'avait observé pendant qu'il se palpait.

" - J'ai r'çu pire pendant mes bastons. 'Vec le temps, ça s'répare. Faut just' ke tu sois en vie. Là, ton truk ça donn' l'imprécion d'être atroc', mais pour un bon boy, cé rien. "

Ramass'lébaf espérait qu'il avait raison, car il avait pas envie de ne plus pouvoir se servir de son dos. Il savait que pour les bras et les pieds, il y avait des bioniques qui fonctionnaient, mais il en savait rien pour le dos.

Mais pour le moment, il devait continuer à se battre. Il mit quelques corps au dessus de lui et recommença son boulot.
Pendant qu'il s'occupait de lui-même, la situation avait bien avancé en leur faveur. Des escouades de boys avaient réussi à grimper sur le mur et chargeaient les fling'boys sauvages. Les mitrailleuses pivotaient pour éradiquer la menace et les boys en profitaient pour sortir de leurs cachettes et de profiter d'une liberté de mouvement afin de viser plus correctement. Les boys sauvages qui défendaient le mur en bas avaient depuis longtemps été éradiqué par la masse ork de Gorgash qui testaient à présent la résistance du mur de diverses manière.
Ramass'lébaf se joignit sans trop de problèmes à la furie de tirs de ses compagnons et l'éradication des boys sauvages sur le mur ne fut plus qu'une question de minutes. Il sortit de sa cachette et s'approcha du mur, éliminant les fling'boys adverses occupés par les escouades de boys. Très rapidement, il n'y eut plus un seul défenseur chez les sauvages et les boys poussèrent leurs premiers cris de joie. Il s'agissait à présent de percer le mur. Et une énorme explosion à sa droite semblait tout indiquer que ce boulot avait lui aussi été effectué.
avatar
Ramass'lébaf

Faction : Ork
Fonction : Fling'boy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Greknak Lok le Sam 21 Fév - 9:30

Greknak était entrain de reprendre son souffle avec sa bande, quand soudain il entendit un bruit assourdissant.

Ce devait être une sorte de bombe qui s'était explosé en plein dans le mur.

Greknak : Oé, ça doi fére mal ! Bon moi ça me saoul !! Jé' une idée bougé' pas je revien.

5 à 10 minutes plus tard...

Ykrek : Hey l'ami t'en a mi du tem' !

Greknak : Oé' désolé, mais r'garde ske j'ai trouvé.

Greknak sorti un lance roquette Ork d'un sac

Ykrek : Énorme ! Mé tu va' être surchargé là ?

Greknak : T'inkiéte j'ai arangé mon ékipement, jé mi mé 2 Kikoups dan mon do et mon pistol à mon molet gauch' et jé trouvé cette bandoulière pour le lance rokette ! Muhahaha je vé aimé ce joujou !!!

Greknak admira son butin, puis il mit une roquette dedans. Il sortit de la tranché, sans se faire voir par les Boyz' qui était sur le mur. Il posa son lance roquette sur un rocher et tira. La roquette alla droit dans le mur qui l'explosa et fit virevolter les gardes que était dessus.

Greknak : Oé' s'bon ça !

Ykrek : Bien joué gars' !

Groki : OuuuuuuuuuuuuuuuuGAWAAA

Greknak remit les pieds dans la tranché et 15 Boyz' sauvages se pointèrent devant eux. Ykrek prit les devant et les enflamma sans broncher, tous les Boyz' sortirent en meuglant des mots incompréhensibles.

Ykrek : Dans l'mill'

Le mur du village était percé, Greknak ordonna aux autres Boyz' de rester assis et d'attendre plus de renfort car vu au nombre ou ils étaient, ils allaient se faire "manger" tout cru, d'autant plus que la plus part des Orks était blessé.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  YunYun le Ven 13 Mar - 5:43

Les orks absent ont été supprimé de cette mission.

[ Vous restez tous dans les groupes déjà formés, soit Gasgrash d’un coté, et Greknak Lok et Ramass’lébaf de l’autre. Mais comme la situation est la même pour tous, je fais un post global. On se rapproche de la fin, ça va être un peu plus court.]

[ Tous ]

Les murs se perçaient à de nombreux points. La Waaagh avait constitué un véritable cercle vert autour du village. Les orks de Gorgash qui avaient longtemps encaissé tous les projectiles ennemis allaient maintenant se venger au fil des lames. Un nombre conséquent d’entre eux avaient maintenant foulé la terre du village. La rage et le moral tripla dans un camp, et chuta dans l’autre. Avant même d’avoir essayé de se replier, les orks défenseurs des murs avaient été piétinés, complètement écrasé par la large supériorité de la Waaagh. Les bombas n'étaient même plus abattu. La DCA avait été neutralisé, mais, quoiqu'il en fusse, plus aucun bombas ne survolaient les combats. Ce n’allait plus qu’être l’ultime charge face aux derniers orks groupés sur la place, le dernier carré héroïque, au milieu duquel serait le Boss ennemi, qui avait refusé de se joindre à Gorgash.

Le centre du village, la place, lieu de rassemblement des Nobz ennemis. Oui, ce serait un dernier carré de dur à cuir. Les derniers boys étaient résolus à ne pas se laisser marcher dessus, dans tout les sens du terme. Alors que les troupes de Gorgash envahissaient le palais, les derniers résistants tentèrent leur dernière chance. Du haut de la petite colline où se trouvait la place, de gigantesques cages s’ouvrirent dans un grincement métallique. Les derniers espoirs des défenseurs. Des horreurs vertes en sortirent, d’ignobles monstres au corps de cheval et gueule de carnodon, dépourvu d’yeux, à la crinière hérissée, et aux griffes aussi longue que l’avant bras.. D’énormes dents pointues qui leur empêchaient de fermer leur gueule attendaient ceux qui se laisseraient attraper. Aussi violent et susceptible qu’un squiggoth, aussi rapide et agile qu’un chien, aussi intelligent qu’un grot, et aussi durs à cuir qu’un nob en armure, les horreurs chargèrent instinctivement l’avancé ork de Gorgash. Claquant des fouets électriques, la plupart des autres boys résistants chargèrent avec, guidant leur centaine de « chiens orks » vers leur ennemis.

Résolue à tout brûler, la Waaagh ne céda pas un pouce et chargea également, en direction des derniers survivant, le sommet de la place.

[ Faites votre devoir. Vous vous arrêtez juste devant la place. ]

_________________
L'oiseau de passage
avatar
YunYun
Admin

Fonction : L'oiseau de passage

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Sam 14 Mar - 10:22

Après avoir passer le mur s’étant effondré, Gasgrakh et sa bande tuèrent les peaux-vertes qui fuiaient vers la place. Il leva son automatik’ pour éliminer un grot, écrasa un squigs sous sa botte, trancha un ork grâce à sa pince et jeta une grenade dans une caserne en tôle, en bois et en d’autres matériaux de récupération de même résistance, comme touts les pseudo bâtiments de ce pseudo village.
Les fuyards tentant de résister se postèrent en haut de baraquements et utiliser des armes lourdes, mais ce faisait rapidement abbattre de diverses façons par la Waaagh !de Gorgash. Les véhicules déboulaient dans les rues et les Traks tirèrent de leurs Lobbas alors même qu’ils étaient à l’extérieur des remparts, et ils éliminaient souvent de leurs alliés mais, vus le nombre, c’était pas grave.

Le nob à qui je devais normalement raconter l’histoire était déjà presque arrivée au dernier retranchement ennemi, la place.
Il aperçu là un bloc entier de nobs, la dernière défense désespérée et, même si Gasgrakh savait que ce sera très dur d’éliminait ce carré de dur à cuir, il savait également qu’ils ne pourront pas résister éternellement à un ennemi des dizaines de fois supérieurs en nombres.
Alors que Gasgrakh chargeai en jetant ses dernières grenades à fragmentations, des boyz montérent les collines avec des gigantesques cages en métals et, quand elles s’ouvrirent,
des horreurs vertes en sortirent, d’ignobles monstres au corps de cheval et gueule de carnodon, dépourvu d’yeux, à la crinière hérissée, et aux griffes aussi longue que l’avant bras.. D’énormes dents pointues qui leur empêchaient de fermer leur gueule attendaient ceux qui se laisseraient attraper. Aussi violent et susceptible qu’un squiggoth, aussi rapide et agile qu’un chien, aussi intelligent qu’un grot, et aussi durs à cuir qu’un nob en armure, les horreurs chargèrent instinctivement l’avancé ork de Gorgash.

Le Kommando fut, comme la plupart des orks de la Waaagh !, surpris par ces horreurs et resta un moment stupéfait et se dit que la race des peaux-vertes était vraiment trop génial pour créer des créatures aussi grâcieuses, puissantes, féroces… Mais se rappelant que ces monstruosités vertes étaient dans le camp ennemi, il se dit qu’il valait mieux qu’il ARRETE DE PENSER.
Après ce petit moment de réflexion, les « chiens orks » étaient presque arrivé et le nob donna des ordres précaires à sa bande qui ressemblait surtout à des « Toua, tu fling’ ! » ou des « T’as dé bombs ??? », donc je ne vous les citerais pas dans le détail, passons donc au combat.

Gasgrakh tirai avec son automatik’ et fit une contre-charge peu concluante, étant donner sa petite taille par rapport au monstre qui lui faisait face mais il blessa la bête au côtés, ce qui lui permit de passer derrière elle et de sortir du combat.
Son esprit Blood Axes très présent, il fut obliger de le satisfaire en passant,lui et sa bande, derrière les lignes pour éliminer les orks qui menait les troupeau. Il utilisa ses grenades fumigènes restantes pour faire un mur de fumée qui ne servit pas à grand-chose, vu que tout le monde était trop occupé à se foutre sur la gueule pour faire attention à eux.
Il éliminèrent quelques survivants qui se cachaient dans les bâtiments mais sans perdre trop de temps.

Une fois arrivé à l’arrière des lignes, il redevint ork et…….chargea en criant les fouettards étant resté en arrière pour coordonner le tout. Il trancha une gorge, assomma grâce à un coup d’boul et en tua deux grâce à son automatik’.Les fouettards n’était pas de vrai guerrier et se firent facilement éliminé. Gasgrakh ne réfléchit pas et chargea les monstruosités en laissant ses équipiers se débrouillés.
Il commença par lancer ses grenades Kass'tanks dans la mélée et décida qu'il valait mieux combattre en orks et aller au corps à corps.
Il fit une prière,ferma et ouvrit sa pince et il fut partit.

[SVP aller poster des remarques sur la "Discussion RP"]
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Ramass'lébaf le Dim 15 Mar - 6:03

Enfin. Ramass'lébaf posait enfin les pieds dans ce maudit village qui avait osé les défier. Un village rempli d'orks sauvages et refusant la domination de Gorgash. Quels idiots ! Pourquoi vouloir refuser le combat et obliger à se battre entre siens ? Même si Ramass'lébaf ne jugeait pas vraiment la bataille selon l'ennemi, il estimait malgré tout la situation comme du gâchis.
Un mal pour un bien, aurait-il pu dire s'il avait seulement idée de ce que ça voulait dire. Par le sacrifice de ce village, bien d'autres ors allaient rejoindre la Waagh ! Et pour cela, il fallait massacrer ces derniers jusqu'au... bah jusqu'au dernier.
Auraient-ils pu tenter une tactique de guérilla dans le village ? En tout cas, bien peu essayèrent. Et quand on observe les résultats donnés, on comprend aisément que les autres aient renoncé. Il n'y a pas grand intérêt à vouloir se replier dans des maisons pour tendre des embuscades alors qu'une seule grenade suffisait à les faire d'effondrer tellement l'architecture était vétuste et mal conçue. Les orks ne progressaient pas dans des rues : ils avançaient dans un océan de maisons, détruisant ces dernières à grand renfort de coups de poings, de pieds et de kikoup's. Bien peu résistait plus de quelques secondes. Quand, par miracle, l'une d'elle était trop grande ou trop haute pour espérer s'effondrer de la sorte, une grenade pouvait largement souffler les murs du premier étage, et le reste s'effondrait avec. Forcément, quand on compte uniquement sur ses murs...

Ramass'lébaf avait décidé de pénétrer dans le village en grimpant sur les murs. Une épreuve qui était loin de l'impossible quand on songe à la manière dont il a été construit : se contenter d'empiler des objets en coulant éventuellement du béton offre nombre de prises naturelles. Malgré tout, vu qu'il n'était pas le seul à avoir eu l'idée, il dût attendre un temps pour enfin débarquer dans la cité.

Il remarqua vite que les orks avançaient tout droit vers le centre du village sans sembler être gênés. Reportant son regard sur cette zone du village, il s'aperçut que les nobs s'étaient regroupés en haut de la colline. Une position qui leur offrirait l'avantage face aux combattants au corps à corps, mais qui avait la mauvaise idée d'exposer très fortement aux tirs adverses. Sa position devenait du même coup très intéressante car ils ne semblaient pas avoir pris d'armes de tirs avec eux. N'y avait-il pas une mitrailleuse dans le coin ?

Il jeta un coup d'oeil autour de lui : pas de mitrailleuse, mais un canon laser. Quelle idée... ce n'était certainement pas le genre d'arme qui pourrait servir face à un fort regroupement d'ennemis. C'était sans doute un élément prévu contre l'aviation ork. En plus, il semblait que le canon avait été désactivé. Sans doute par des orks de notre camp. Mais quelle bande de grots ! S'ils avaient pris position sur le mur, inutile de désactiver leurs armes !

" - C'é pas du beau boulo, hein Ramass'lébaf ? "
Ce dernier tourna la tête vers celui qui lui avait parlé. C'était Sbar'not Layak, le nob de son escouade.
" - Bah, cé k'un canon laser, rien d'bien utilizabl' pour l' moment, répondit-il.
- Moué, j'auré préféré l'voir en servic au cas ou... bon, fo s'battr'. "

Les deux orks se tournèrent vers la colline et leurs bolters rugirent à l'unisson. Beaucoup de fling'boys avaient pris position sur le mur et commençaient à canarder le dernier carré -ah ah la bonne blague. La distance n'arrangeait pas les choses, mais les dégâts se faisaient sentir.
Un rugissement couvrit ses pensées. Le fait même qu'il ait pu entendre un rugissement l'étonna. Le "fond sonore" était tout de même assez fort. La bête devait être assez proche. Il jeta un coup d'oeil en bas du mur, s'attendant à voir une bête. Rien du tout.

"- Bordel, lèv' la tête, Ramass'lébaf ! Hurla son leader en accompagnant ses paroles d'un coup de coude bien senti. Ya un truk qui cloch' !"
Ce dernier la releva, et il comprit tout de suite d'où venait le rugissement. Tout de suite, il mit le terme au pluriel car il vit que 1) il y avait une bonne centaine de bêtes qui avaient hurlé en même temps, que 2) les bêtes en question faisaient pas tout à fait la taille d'un squiggoth, mais qu'elles étaient grosses tout de même et que 3) ces saletés étaient dans le camp adverse et chargeaient les boys au sol. Même s'il avait le cerveau pas très développé, il put aussitôt faire une analyse de la situation et comprendre que 4) il y avait un sérieux souci s'ils voulaient espérer limiter les pertes.

Les boys en bas avaient déjà réagi. Les uns sortaient leurs pistolets et tiraient à feu nourri sur les bêtes. Les autres, kikoups en main, cherchaient à taillader la peau des monstres. Si certains s'effondraient sous le poids du nombre, il était en revanche évident que les bestiaux étaient très résistants et qu'il fallait passer à du calibre supérieur pour espérer leur faire de gros dégâts rapidement.

Le regard de Ramass'lébaf se reporta sur le canon laser inactif à ses côtés. Sa puissance de frappe devrait pouvoir percer bien plus efficacement la peau que celle d'un bolter simple. Mais il était cassé, et c'était bien l'ennui. Il se tourna vers le champ de bataille et commença à faire feu sur la bête la plus proche. Mais il avait beaucoup de mal à viser - ils n'arrêtaient pas de sauter ! Maudites bêtes ! Comment les attraper ? À ses côtés, les regards des fling'boys exprimaient la même frustration. Le plus grave étant qu'ils frappaient plus souvent les leurs que les monstres.

"- Bagdar ! Hurla soudainement Sbar'Not Layak. Un fling'boy de leur escouade accourut.
- Koi boss ?
- T'as suivi un peu l'mékano du koin non ? Demanda le boss. Bien, reprit-il une fois que Bagdar eut opiné de la tête. R'garde voir c'ke tu peux fair pour c'kanon laser.
- Ben... hésita ce dernier. Y m'a montré kek'truks pour mon bolter, mé j'ai pas... l'truk pour réparé, koi. Enfin, bougonna-t-il en voyant le regard sévère du leader, j'vais essayé.
-Bon gars !"

Pendant ce temps, Ramass'lébaf avait repéré un monstre qui était occupé à dévaster une escouade un peu plus coriace et qui était par conséquent un peu plus immobile. Plusieurs fling'boys en avaient déjà fait leur cible principale -du moins sur ce secteur. Il était encore heureux que tous les monstres ne soient pas situés au même endroit. Il devait y avoir environ dix sur leur portion. Huit si on comptait pas ceux qui étaient déjà à terre. C'était toujours huit de trop.
Lorsque le nob reporta son attention sur la bataille, il vit également le monstre et chargea son gros fling'. Il prit la peine de viser convenablement et tira un bon coup.

La balle tirée est assurément beaucoup plus puissante que celle d'un pistolet habituel d'un boy. En tout cas, elle percuta la tête du monstre et y laissa un trou bien important. Il y eut des rugissements de victoire... mais la bête tourna la tête en direction des fling'boys et grogna. Elle s'avança alors en direction du mur par des bonds beaucoup trop grands à leurs goûts. La situation s'annonçait déjà mauvaise, mais un autre bestiau s'intéressa à la scène et suivit son compatriote. Le résultats étant que les flingueurs se retrouvaient soudain avec deux monstres très près d'eux. L'avantage, c'est qu'au moins leurs tirs faisaient plus souvent mouche. Le désavantage, c'était que les bêtes attaquaient le mur avec une efficacité assez ennuyeuse. La jonction de mur tremblait de la t... des créneaux au sol à chacun de leurs coups de pattes où de dents.

Les orks avaient instinctivement visé la blessure pas si béante du monstre qui avait été frappé par le gros fling' du nob, et la bête commençait à devenir de plus en plus enragée au fur et à mesure que sa blessure s'aggravait. L'autre monstre n'était pas vraiment protégé, car beaucoup de boys estimaient qu'il valait mieux l'affaiblir aussi. Les bolters employés par les fling'boys montraient leur supériorité sur les versions de poing des boys car le gros chat était blessé à de multiples endroits par des bolts explosifs.

Les mur sur lequel était situé Ramass'lébaf bascula d'un coup en arrière et ce dernier ne parvint à à s'agripper à temps aux créneaux. Il tomba devant le mur, côté extérieur. Jurant un coup, il se releva... pour apercevoir qu'une des bêtes avait sauté par-dessus le mur et se trouvait non loin de lui. C'était sans doute lui qui avait fait basculer le mur de cette manière. Ramass'lébaf jeta un coup d'oeil en arrière pour s'assurer que le mur ne tomberait pas sur lui : il semblait s'être stabilisé. Se retournant, il vit que le chat avait capturé quelques boys dans son saut : il finissait le dernier en ce moment même.
Plus de temps à perdre. Ramass'lébaf dégoupilla une de ses grenades. Le temps d'accomplir ce geste et la tête du monstre s'était tournée vers lui. Le temps d'armer son geste pour la lancer, il avait déjà bondi sur lui. Dans un brusque élan de panique, le fling'boy lança sa grenade à la verticale et plongea en avant. Les griffes de la bête passèrent à quelques décimètres de son dos déjà meurtri. Sa patte propulsa involontairement la grenade vers le mur, où elle s'encastra. Ses crocs se plantèrent dans ce dernier. Dans un rugissement de rage, elle s'en détacha et pivota vers Ramass'lébaf. Ce fut à ce moment que la grenade explosa.

C'en était trop pour le mur. Ses fondations s'effondrèrent, s'éparpillant aux quatre vents. Le haut du mur tomba sur la bête qui s'apprêtait à bondir sur le fling'boy. Les boys hurlèrent, mais pas trop. La plupart avaient sauté vers l'extérieur du village, comprenant la situation. Les moins malins s'écrasèrent dans un fatras de bouts de métaux et de bois - certains s'y coincèrent violemment. Le chat ne pouvait pas supporter une telle masse alors qu'il était déjà bien blessé et s'effondra à son tour., ses jambes cédant sous celle-ci. Il grogna un coup et tenta de se relever, mais plusieurs fling'boys avaient saisi l'occasion pour dégainer leurs kikoups (ceux qui n'en avaient pas n'avaient qu'à se pencher pour en ramasser) et entreprirent de faire sortir la cervelle de sa tête, maintenant qu'elle était bien visible et tranquille.

Cependant, Ramass'lébaf était plutôt concentré sur l'autre monstre. Ce dernier avaient jusque là contemplé la scène avec une expression que l'on pourrait qualifier d'ahurie, mais il s'était ressaisi et attaquait les autres fling'boys. Ces derniers se défendaient comme ils pouvaient, mais ils n'étaient pas rompus au corps à corps et leurs fortifications n'étaient plus. Il fallait agir et vite.

"- Le kanon, murmura-t-il."

Ramass'lébaf ignorait s'il était réparé où non, mais il savait que seul lui pourrait perforer efficacement la peau de la bête alors qu'ils étaient si peu nombreux aux alentours. Où étaient passé les autres boys ? Sans doute occupés au centre du village pour tenter de tuer tous les autres monstres. Mais là, ils ne devaient être qu'une vingtaine à tout casser pour lutter face à la bête. Cela ne suffirait jamais, même si elle était blessée.
Le canon ne semblait pas avoir été affecté par les évènements. La portion de mur qui laquelle il s'était trouvé s'était contentée de glisser sur la carcasse. Aucune trace de Bagdar. Ni de Sbar'Not Layak. La plaie. Son gros fling' aurait pu faire le même boulot, mais dans la circonstance, il n'y avait plus que ça à faire. Il se plaça au niveau du tireur et pivota le canon pour faire face au gros chat.
Il ignorait comment il fonctionnait, mais instinctivement, il comprit que le cadran indiquait si le canon était chargé -il l'était. Il repéra aussi une manette. Il l'actionna. Rien. Rageant, il en découvrit cependant une autre. La première devait servir à charger. Il se prépara à tirer quand :

"-Fé gaff, Ramass'lébaf ! Criait la voix de Bagdar derrière lui. J'é pas terminé !"
Il n'en eut cure et abaissa la manette.

Il y eut une grosse explosion. Ramass'lébaf aurait été incapable d'en dire plus, car il fut projeté en arrière par un violent souffle. Cette constatation l'étonna, car il ne pensait pas qu'un laser produirait de souffle. Mais ce n'était pas le moment de s'inquiéter. Il observa plutôt la bête encore vivante.
Il avait manifestement fait mouche. Un énorme trou était présent en évidence dans la tête de ce dernier. La cervelle s'étalait doucement sur le sol alors que le monstre s'écroulait dessus, défait. Ramass'lébaf jubilait. Il avait réussi. Regardant le canon, il vit ce qui avait produit le souffle : une partie du canon avait explosé, celle qui contenait la "charge".

Les autres fling'boys contemplèrent d'abord le cadavre les yeux ronds, puis se laissèrent aller à leur joie. Très peu savaient qui avait tiré, mais les autres s'en moquaient : l'important était qu'elle soit morte. Bagdar se dirigea cependant vers lui avec un sourire comme seul un orc sait le faire et lui flanqua une claque dans le dos -ce qui n'était pas une très bonne idée puisque il était blessé à cet endroit.

"Zallé m'sortir de là ou koi ?" Grogna une voix bien connue.

C'était celle de leur nob. Il semblait être enterré sous les débris du mur. Après un regard entre eux, les deux orks s'attelèrent à débarrasser le leader de la couche de bois et de métal qui le recouvrait. Finalement, ce dernier put sortir en jurant et en grognant un coup. L'idée d'avoir loupé tout le spectacle n'était bien entendu pas pour lui plaire. Il retrouva son gros fling' et rappela son escouade. Ramass'lébaf constat qu'ils n'étaient plus que six. Il espérait qu'ils s'en sortiraient. Non -il espérait que LUI s'en sortirait. Il aurait très bien pu être à leur place. Enfin, bon, c'était une mort convenable. La troupe se mit en marche -ou en course- vers le centre su village. Sur le chemin, ils virent un certain nombre de cadavres de bêtes. Les boys adeptes du corps à corps avaient du pouvoir se charger sans trop de soucis des monstres avec le temps, et c'était une bonne chose. Enfin, ils arrivèrent sur la grande place, là où devait se situer en ce moment même "l'ultime bataille".
avatar
Ramass'lébaf

Faction : Ork
Fonction : Fling'boy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  YunYun le Lun 30 Mar - 2:17

[Tous]

Les chiens avaient vite été maîtrisé. Enfin, vite était passés. Retenu par quelques poignées d’orks, tous les autres étaient passés comme une vague qui convergeait vers le sommet de la petite colline. Et qui était brutalement stoppée. Des cris de rage et de plainte résonnaient tout autour de la colline, mais aucun ork ne se décourageait, il faut dire qu’aucun ork ne savait ce qui se passait. C’est pourquoi, tous se faisaient totalement écrasés, au sens propre du terme. Un groupe assez conséquent de nobz du clan sauvage arrêtaient net l’armée de Gorgash, et massacraient ses boys, violemment et rapidement. Rien n’y faisait. Les boyz qui tentaient de les hacher étaient eux même réduit en bouillie et ceux qui essayaient seulement de leur tirer dessus ni parvenaient pas faute de ligne de vue, ou se faisaient transpercer par les armes gros calibre et haute vélocité des nobz.

Il s’agissait d’un groupe très hétéroclite de nobz. La plupart étaient équipés de grosse haches ou masses, et protégés par de solide plaque de métal. D’autres, les moins nombreux, possédaient de lourdes pinces, pour la plupart énergétique dans une main, et n’importe quoi d’autre qui aurait pu servir à taper dans l’autre. Enfin, l’autre morceau était composé de Nobz adepte du tir, que ce soit avec de gros fling’ ou des mitrailleuses. Plus original, certains avaient même des mitrailleuses soudé sur les plaques d’armures de leur dos, que des grots se faisaient un plaisir d’utiliser pour contribuer à la résistance. Et c’est sur cet ultime carré de résistance, totalement encerclés, et devant lequel s’entassait les corps, que la fin de la bataille sonnerait.

- Allez les boyz ! Massacrez les ! Se mirent à hurler des nobz fidèle à Gorgash qui commençaient tout juste à arriver.


[ Tuez les nobz. Il y’a uniquement des nobz. ]

_________________
L'oiseau de passage
avatar
YunYun
Admin

Fonction : L'oiseau de passage

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Mer 1 Avr - 6:10

[en combattant on a le droit de dire qu'on tue quelques nobz???, sinon je sais pas quoi marquer]
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Ramass'lébaf le Mer 1 Avr - 7:14

[Le but est de tuer les nobs. Heureusement que tu as le droit d'en tuer, hein..]
avatar
Ramass'lébaf

Faction : Ork
Fonction : Fling'boy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  YunYun le Mer 1 Avr - 9:16

[ Oui, vous les tuez. Mais abusez pas des exploits persnnels non plus. ]

_________________
L'oiseau de passage
avatar
YunYun
Admin

Fonction : L'oiseau de passage

Voir le profil de l'utilisateur http://perdu.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Gasgrakh le Sam 4 Avr - 19:59

Gasgrakh soupira car le combat contre les chiens orks avait été extremement épuisant, il prit donc quelques minutes à reprendre ses espritset alla ensuite cherchez les membres de sa bande. Il les retrouvas tous plus ou moins en bon état: Karga, Trogurt et Kroggar n'avait rien subit car ils étaient restés en dehors du corps à corps alors que Drigak n'avait, à vu d'oeil, que quelques côtes cassés et une bonne série de bleu et autres blessures légères, et pour finir, Gnirka et Gasgrakh avait subi un lot d'entailles ou d'hématomes. Drigak leur donna un peu de "morphine" ork et ils repartirent en direction du seul endroit ou une couche de résistance persisté: la place.
Quand ils arrivèrent à portée de vue de cette même place, ils ne virent que des nobs, certains au corps à corps et d'autres au tirs. Gasgrakh et sa bande préférèrent se séparer, Trogurt et Karga, au tir, alors que le reste de l'équipe alla au corps à corps.
Même si il y avait des vingtaines de fois plus de boyz que de Nobz, les rebelles tenaient et tuer à la pelle les loyalistes à Gorgash tout en riant, le Kommandos se dit qu'ils étaient de sacrés veinard, même si leur mort étaient quasiment assuré.
Arrivant enfin au corps à corps, il chargea un nob d'une taille peu commune et armé d'une énorme épée occupé contre d'autres boyz pendant que sa bande l'ayant suivie dans la mélée couvraient ses flancs vulnérables.
Le nob fut surpris et fatigua rapidement à cause de la pluie de coups qui venaient des deux boyz et de Gasgrakh. Enfin, un des boyz réussi à lui donner un coup de taille au niveau du bas du ventre, ce qui le fit flancher et permit à Gasgrakh de lui tirer une balle à la tête, mais un autre nob armé d'une pince énergétique trancha en deux un des compagnon de luttes de Gasgrakh, qui riposta en lui donnant un coup de pied bionique. Le nob ennemis chancela un peu puis acheva le dernier boyz, il se retourna une vitesse fulgurante et commença à faire des échange de coups contre Gasgrakh, puis, quand le combat commençait à duré, ils se rentrèrent dedans et se mirent mutuellement au sol. Ce fut là un combat pour rester au dessus où Gasgrakh commença à sentir l'effet de la morphine s'estomper, mais, grâce à son instinct de survie et à l'adrénaline il continua à mordre, frapper ou bien étrangler. Quand il se dit que c'était la fin, qu'il était face contre terre et que son adversaire appuyait son genou sur le haut de son dos pour une prise d'immobilisation, un miracle se produisit, un miracle très simple qui est qu'un boyz qui passa par là jugea bon de décapiter le nob renégat. Gasgrakh se releva reprit son automatik, chercha Drigak pôur qu'il lui redonne de la morphine puis fonça dans la mélée une seconde fois.
avatar
Gasgrakh

Faction : Ork
Fonction : Nob Kommando, jégorge é j'me plank ossi

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout le monde derrière Gorgash !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum